Chelsea s'en sort tranquille sans le Mou

le
0
Chelsea s'en sort tranquille sans le Mou
Chelsea s'en sort tranquille sans le Mou

Si les supporters ont manifesté leur tristesse concernant le départ de José Mourinho dans les tribunes, les joueurs, eux, ont montré que ça leur avait fait du bien. Face à un Sunderland parfait pour se remettre en confiance, les futurs joueurs de Guus Hiddink ont engrangé trois points nécessaires sans trop de difficultés.

Chelsea FC 3-1 Sunderland FC

Buts : Ivanovic (5e), Pedro (13e) et Oscar (50e, sp) pour les Blues // Borini (53e) pour les Black Cats

Guus Hiddink peut avoir le sourire. Vissé sur son siège dans la tribune VIP de Stamford Bridge, à côté de Didier Drogba et Roman Abramovitch, le nouvel entraîneur de Chelsea est rassuré. Ses futurs joueurs, dirigés par Steve Holland pour ce match, lui ont montré de quoi il était capable, malgré une légère baisse de régime en milieu de deuxième période. Débarrassés de ce casse-pied de José, les Blues ont paru libéré. Surtout, ils ont recommencé à jouer ensemble. A jouer au foot. Même si le club londonien est toujours englué dans le bas du classement, très loin de là où il devrait être, le coach néerlandais a pu constaté qu'il disposait d'un groupe de qualité, avec qui il avait les moyens de mettre en place un football offensif. En espérant que les bonnes impressions laissées cette après-midi ne soient pas que le résultat de l'électrochoc post-Mourinho. Car Chelsea a besoin d'enchaîner tout de suite ce genre de performances.

Un jeu fluide retrouvé


D'entrée de jeu, les Blues entame le match tambours-battants. Chelsea met le pied sur le ballon et commence à combiner. En face, le 4-5-1 très regroupé de Sunderland se positionne très bas sur le terrain. Mais la volonté de boucher tous les espaces est vite déjouée par les Londoniens. Dès la cinquième minute de jeu, Branislav Ivanovic s'élève plus que tout le monde pour décroiser sa tête sur corner et trouver la lucarne. L'un des hommes en froid avec José Mourinho vient de mettre les Blues sur de très bon rails. Quelques minutes plus tard, le Serbe adresse un bon centre depuis son côté droit. Après un léger cafouillage, Pedro fusille Costel Pantilimon du gauche.

Ce n'est pas encore le quart d'heure de jeu que l'affaire semble déjà pliée, tant Sunderland ne montre rien. Non seulement les Black Cats ne défendent pas assez bien, mais ils ne se procurent pas une seule situation. Pas même une petite contre-attaque. Le néant. Après une petite accalmie, la tempête bleue tombe une nouvelle fois sur les joueurs de Sunderland. Les rapides échanges dans les petits…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant