Chelsea s'assoit provisoirement sur le fauteuil de leader

le
0
Chelsea s'assoit provisoirement sur le fauteuil de leader
Chelsea s'assoit provisoirement sur le fauteuil de leader

Porté par Eden Hazard, Chelsea n'a fait qu'une bouchée de Burnley. Dominateurs tactiquement, physiquement et tout simplement au niveau du talent, les Blues enchainent un troisième succès consécutif en Premier League.

Chelsea 3-0 Burnley

Buts : Hazard (9e), Willian (41e) et Moses (89e) pour les Blues

Mais comment fait-il pour avoir ce style? Dans son costume trois pièces, Antonio Conte vit le match de son équipe avec un fanatisme qui ferait rougir (si c'est encore possible, bière oblige) les plus fervents supporters des Blues. Sous un doux soleil, le tacticien italien s'agite, multiplie les allers-retours sur le bord du terrain et enrage à chaque décision contre les siens, entre deux mains passées dans ses implants capillaires. Le tout, sans gaspiller la moindre goutte de transpiration. Peut-être est-il finalement à l'image de sa formation: toujours en mouvement mais jamais prise à revers. Dominateurs de la tête, des épaules et mêmes des aisselles, les Blues se sont offerts une troisième victoire de rang face à Burnley. Sans sueurs froides.

Le fruit de Hazard


Dans ce duel entre Blues et Clarets (bordeaux, en VF), mieux vaut ne pas être daltonien. Ni même ce paresseux de Rantanplan, toujours en retard, au risque rater les premières mèches allumées. Car pour sa seconde sortie à domicile, le Chelsea d'Antonio Conte ne veut pas perdre de temps. Moins de 10 minutes sont disputées qu'Eden Hazard se charge déjà de donner le tournis aux défenseurs de Burnley. Parti depuis le rond central, l'attaquant belge accélère jusqu'à la surface adverse, crochette et enroule dans le petit filet opposé. Ça semble aussi simple qu'à Fifa. Ça lance surtout une domination totale des Blues sur leurs adversaires. La complicité entre Willian et Oscar est un délice pour les yeux, l'engagement de Diego Cosa un calvaire pour la défense de Burnley. Les visiteurs demeurent incapables de produire le moindre jeu, si bien que le tandem Kanté-Matić parait se connaitre depuis des lustres. À force de pousser, les efforts des Blues sont à nouveau récompensés. Peu avant la mi-temps, Diego Costa décale Willian qui croise une puissante frappe, où Heaton n'y peut cette fois-ci rien. Les filets tremblent à nouveau sous les hurlements de Stamford Bridge. Heureusement pour les Clarets, Arfield tente une frappe dans la foulée. L'honneur est sauf: ils ne rentrent pas au vestiaire sans avoir tiré de la première période. [BR…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant