Chelsea revit, Leicester à l'arrêt et Arsenal en leader

le
0
Chelsea revit, Leicester à l'arrêt et Arsenal en leader
Chelsea revit, Leicester à l'arrêt et Arsenal en leader

La première victoire de Chelsea sauce Hiddink, le nouveau bijou de Delle Alli, mais aussi celui de Wayne Rooney. Les colères de Jürgen Klopp et Ronald Koeman, le retour de Dimitri Payet. Voila ce qu'il faut retenir de cette vingtième journée de Premier League.

L'équipe de la journée : Chelsea


Il ne manquait donc pas grand-chose pour retrouver le vrai Chelsea. Celui qui ne prend pas de but et qui en marque, beaucoup. Une grosse cuillère de solidité et un zeste d'efficacité, voilà la recette. Face à un petit Crystal Palace, Chelsea s'est offert un match référence, la première victoire du cycle Guus Hiddink. Invaincus depuis quatre rencontres et désormais à bonne distance du premier relégable, Newcastle, les Blues ont stoppé l'hémorragie de la première partie de saison. À tel point que l'entraîneur batave se prend à rêver d'une place en Ligue des champions en mai prochain. D'autant que Chelsea a retrouvé ses deux principaux artisans du titre de l'an dernier : Cesc Fàbregas et Diego Costa. Le premier a rayonné au cœur du jeu, le second s'est démené à la pointe de l'attaque, auteur d'une passe décisive pour Oscar et du dernier but de son équipe. Seule fausse note, la blessure d'Eden Hazard qui vit franchement une saison de merde.

Le joueur de la journée : Wayne Rooney


"Regardez, je vis encore" semblait-il dire, le sourire aux lèvres. On joue la 77e minute d'un Manchester United-Swansea ronronnant lorsqu'Anthony Martial et Wayne Rooney sortent Old Trafford de la sieste. Le Français enrhume la défense des Swans avant de servir sur un plateau son aîné. Et là, le coup de génie. Le genre de gestes auxquels il nous avait habitués, mais qui se font de plus en plus rares. Une Madjer délicatement effectuée, qui termine tranquillement sa course au fond des filets. Et qui permet surtout à Louis van Gaal de sauver sa tête après huit matchs sans victoire. Un 188e but en Premier League pour un Wayne Rooney revigoré. Lui qui n'avait plus marqué depuis deux mois et qui devient seul le deuxième meilleur buteur de l'histoire du championnat. Un rayon de soleil au cœur d'une saison bien terne. Attention à l'insolation tout de même.

[IMG…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant