Chelsea : Mourinho attendait les mauvais résultats

le
0
Chelsea : Mourinho attendait les mauvais résultats
Chelsea : Mourinho attendait les mauvais résultats

Avant la réception du Dynamo Kiev, José Mourinho, le manager de Chelsea, a fait face aux journalistes. Sans sourire, le Portugais, en grande difficulté, a confié avoir attendu douze ans de vivre une telle période.

Le sourire a quitté depuis bien longtemps le visage de José Mourinho. Quelques jours après une nouvelle défaite en Premier League face à Liverpool (1-3), le Portugais était bien présent, comme le veut le protocole, en conférence de presse avant la réception du Dynamo Kiev (4eme journée de Ligue des Champions). Evidemment, la grande majorité des questions ont tourné autour de son avenir à la tête des Blues. Le premier journaliste lui a demandé combien de temps il pensait avoir devant lui : « Quatre ans, ou plutôt trois ans et sept mois pour être précis », a répondu, sans la moindre émotion et avec une voix monocorde l’ancien coach du Real Madrid.

Mourinho ne se sent pas lâché

Le Portugais a ensuite été interrogé sur une prétendue mutinerie au sein du vestiaire organisé par un joueur (Cesc Fabregas selon la BBC Radio) : « C’est une triste accusation car vous accusez un joueur de malhonnêteté. Si je vous accuse d’être un journaliste malhonnête, vous seriez très en colère et vous porteriez l’affaire devant la justice. Je pense que c’est une question pour les joueurs, pas pour moi. » Le « Special One » a ensuite affirmé que ses joueurs ne l’avaient pas lâché : « Mes joueurs donnent tout ce qu’ils ont à chaque minute de l’entraînement, font preuve de solidarité les uns envers les autres et ont une relation entre eux avec toujours le fort désir de gagner le prochain match, ce que nous allons essayer de faire demain (mercredi). »

L’anecdote de Mourinho

Le Mou a ensuite fait du… Mourinho en lâchant notamment une « punchline » dont il a le secret, mettant ainsi de côté ses dernières onces de modestie : « Quand vous atteignez mon niveau, c’est dur d’apprendre des autres. » Le Portugais a enfin confié une anecdote aux journalistes présents alors que le crépitement des appareils photos masquait presque ses paroles à ce moment : « Hier, un ami m’a envoyé des extraits de ma conférence de presse suivant ma finale de la Ligue des Champions en mai 2004 (ndlr : avec le FC Porto) que j’avais complètement oublié. J’avais dit qu’un jour dans ma carrière, les mauvais résultats allaient arriver. Je l’ai dit il y a douze ans. Je dois affronter ça de la même façon que lorsque je gagne. Cela fait douze ans que j’attends ce moment. Je suis assez fort pour l’affronter. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant