Chelsea Manning a fait une deuxième tentative de suicide

le
0
    LOS ANGELES, 5 novembre (Reuters) - Condamnée à 35 années de 
prisons pour avoir transmis des informations à l'organisation 
WikiLeaks, la militaire américaine Chelsea Manning a fait le 
mois dernier une nouvelles tentative de suicide, a annoncé 
vendredi son avocat, Chase Strangio. 
    Détenue à la prison militaire de Fort Leavenworth, dans 
l'Etat du Kansas, Chelsea Manning avait déjà tenté de se 
suicider en juillet. 
    Contactée par Reuters, l'armée américaine a refusé de 
commenter cette annonce. 
    Dans un communiqué diffusé vendredi, Chase Strangio reproche 
aux autorités de refuser de "traiter correctement la dysphorie 
de genre" de sa cliente, née Bradley Manning et qui a révélé 
après sa condamnation pour espionnage qu'elle se considérait 
femme. 
    Chase Strangio a également fustigé l'isolement dans lequel 
Chelsea Manning a été placée après sa première tentative de 
suicide. 
    "Elle a été punie à plusieurs reprises pour avoir tenté de 
survivre et la voilà punie pour avoir tenté de mourir", a dit 
l'avocat. 
     Chelsea Manning a été condamnée en 2013 pour la divulgation 
de 700.000 documents confidentiels américains au site Wikileaks. 
Elle a annoncé au mois de mai faire appel de cette condamnation. 
    Parmi les documents transmis à WikiLeaks, figure une vidéo 
prise en 2007 à partir d'un hélicoptère Apache qui tire sur des  
hommes soupçonnés d'être des insurgés irakiens. Cette attaque a 
fait des dizaines de morts dont deux employés de l'agence 
Reuters. 
 
 (Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant