Chelsea, le déclin anglais

le
0
Chelsea, le déclin anglais
Chelsea, le déclin anglais

Comme à l'Euro 2016, la sélection des Three Lions ne présente qu'un seul joueur de Chelsea dans ses rangs. Il faut remonter à 2002 pour trouver un chiffre aussi bas dans une compétition internationale. Ce qui montre que les Blues ont actuellement un problème avec les joueurs anglais.

Il est peut-être le plus catastrophique de son équipe en ce début de saison. Symbole des maux défensifs de Chelsea depuis la reprise, Gary Cahill ne met plus un pied devant l'autre. L'arrière central enchaîne les boulettes et coûte énormément de buts. Pourtant, il reste un joueur majeur des Blues. Grâce à une particularité que personne ne peut revendiquer dans l'effectif. En étant le seul joueur du vestiaire à être appelé chez les Three Lions, il n'y a en effet que lui qui représente l'Angleterre à l'échelle internationale. Et ça, c'est un très mauvais constat pour son club.

Youtube

Lorsque Gareth Southgate a donné sa première liste des vingt-trois, personne n'a été surpris du côté de Stamford Bridge. Gary Cahill appelé... et c'est tout. En même temps, qui aurait pu envisager de l'accompagner ? John Terry ? Blessé et retraité international depuis un moment. Ruben Loftus-Cheek ? N'a joué que deux matchs de coupe avec Antonio Conte et c'est limite si le monde du football connaît son poste. Todd Kane, Ola Aina, Nathaniel Chalobah ? Seul le dernier cité a fait une apparition (d'une minute s'il vous plaît) avec les professionnels. Non, à Chelsea, cela fait un moment qu'on ne reçoit même plus de pré-convocations pour les joueurs du pays.

Car si la désertification de Chelsea en équipe d'Angleterre est récente, on avait déjà pu l'observer à l'Euro. Encore une fois, Cahill était l'unique Blue présent dans le groupe de Roy Hodgson. Pour retrouver le même genre de situation dans une grande compétition, il faut remonter à la Coupe du monde 2002. À cette époque, les titres de Premier League sont partagés entre Manchester United et Arsenal. Chelsea…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com