Chelsea à l'West

le
0
Chelsea à l'West
Chelsea à l'West

Les Blues ne s'en sortent pas : West Ham lui a infligé sa cinquième défaite de la saison (2-1) grâce à un bon Dimitri Payet, la tronche de Carroll et les expulsions de Matic et Mourinho en première période. Les Hammers sont seconds, les Blues proches de la zone rouge.


West Ham - Chelsea
(2-1)

M. Zárate (17'), A. Carroll (79') pour West Ham , G. Cahill (56') pour Chelsea.


Un ou deux centimètres, c'est quoi ? Même pas la taille du cure-dent de Laurent Blanc. Beaucoup moins que la longueur des cheveux de José Mourinho, qui se les ait arrachés cet après-midi. Car deux centimètres, c'est aussi ce qui a manqué au ballon envoyé par la tête de Zouma pour franchir entièrement la ligne de but, selon la goal-line technology. Deux centimètres, c'est également la distance qu'a repérée l'arbitre assistant quand il a levé son drapeau pour signaler un hors-jeu (imaginaire ?) d'un Fabregas buteur sur l'action. Finalement, deux centimètres, c'est ce qui a empêché Chelsea d'égaliser à deux reprises en première mi-temps. C'est surtout ce qui a mis en rogne le technicien portugais, incapable de se maitriser et expulsé à la pause.
Mais Mourinho a beau avoir le (sou)rire jaune, ce ne sont pas seulement ces deux centimètres qui ont manqué à son équipe pour obtenir un résultat. Au vu du niveau de jeu proposé par les Blues en première période et malgré la réaction en seconde, ces derniers méritent leur place dans le fin fond du classement. Les Hammers, solides, font pour leur part une bonne opération en chopant la place de dauphin avant le match d'Arsenal.

Payet in, Matić out


Pour ce duel entre le 15e du classement domicile de Premier League et le 15e du classement extérieur, Mourinho a, pour le deuxième match d'affilée, placé le Français Zouma au poste de latéral droit. Hazard et Matić retrouvent leur place dans le onze de départ alors que West Ham s'avance avec un prometteur quator offensif Lanzini-Payet-Zarate-Sakho. Mais d'un côté comme de l'autre, on manque de précision lors des premières minutes, au contraire d'une intensité quant à elle bien présente. Les Blues semblent, une fois n'est pas coutume, intéressés par la possession du ballon. Pas de quoi effrayer Dimitri Payet, véritable leader technique de son équipe. Au quart d'heure de jeu, l'ancien…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant