Chavez : Cuba salue un «fils», Obama voit le début d'une ère

le
1
RÉACTIONS Si les pays alliés et les nations voisines du Venezuela ont rendu un hommage dithyrambique à Hugo Chavez, les capitales occidentales ont plutôt mis l'accent sur l'importance d'une transition démocratique. » EN IMAGES - Hugo Chavez, les exubérances d'un révolutionnaire du socialisme

Pluie d'éloges en Amérique latine après la disparition de Hugo Chavez. Les plus vibrants sont venus de Cuba et de Bolivie. Chavez a «accompagné Fidel Castro comme un véritable fils», a souligné La Havane qui a décrété trois jours de deuil. «Chavez est aussi Cubain! Il a senti dans sa chair nos difficultés et a fait tout ce qu'il a pu. Le président Chavez a livré une extraordinaire bataille tout au long de sa courte et féconde vie», assure le texte du gouvernement cubain intitulé «Hasta siempre, comandante» («A jamais, commandant»).

Le président bolivien Evo Morales, au bord des larmes, s'est lui dit «anéanti» par la nouvelle...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Karama7 le mercredi 6 mar 2013 à 10:55

    Bande de Blaireau du Figaro : "Hasta Siempre" = "Pour Toujours" et non ( "à jamais" )