Chauffage : factures en hausse de 80 ? à cause du mauvais temps

le
2
Chauffage : factures en hausse de 80 ? à cause du mauvais temps
Chauffage : factures en hausse de 80 ? à cause du mauvais temps

La météo pourrie a des conséquences sur le moral... et sur le porte-monnaie. Selon une étude du cabinet Sia Conseil, elle devrait entraîner une augmentation moyenne d'environ 80 euros de la facture d'électricité ou de gaz des particuliers. «Le temps maussade du premier semestre 2013 causera une hausse d'environ 8 % de la facture de gaz ou d'électricité, selon le mode de chauffage», relève l'étude.

Le seul premier trimestre de l'année a été marqué par une surconsommation d'énergie par rapport à des conditions météorologiques normales, selon un graphique établi par Sia. Or il concentre l'essentiel de la période de chauffe durant lesquels radiateurs électriques et chaudières tournent à plein. Et cet hiver froid a joué des prolongations, pendant une grande partie d'avril et mai.

Le mois dernier, la consommation d'électricité a ainsi été 9 % supérieure à la normale, selon des chiffres dévoilés mercredi par l'opérateur RTE. Au final, Sia estime (sur la base d'une électricité à 12 centimes le kilowattheure et d'un gaz à 5,93 centimes) que le surcroît de consommation représentera 82,70 ? pour les foyers chauffés à l'électricité et 81 euros au gaz, sur les six premiers mois de l'année.

EDF et GDF se frottent les mains

Selon le cabinet, la surconsommation électrique par foyer correspond en effet à 690 kilowattheures pour l'électricité et à 1 380 kilowattheures pour le gaz pour le semestre.

Mardi dans son rapport annuel, le Médiateur de l'Energie -- chargée de protéger les consommateurs d'électricité et de gaz -- avait pour sa part estimé à +3 % minimum la hausse prévisible des factures, soit une trentaine d'euros, du fait du mauvais temps.

EDF, qui compte environ 29 millions de clients dans l'électricité, et GDF Suez, qui compte un peu moins de 9 millions de clients raccordés au gaz, devraient être les grands bénéficiaires du temps froid.

VIDEO. Printemps pourri : la consommation à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • er3dw le jeudi 13 juin 2013 à 12:50

    statistiques à 4sous moi j'ai payé 40% de plus

  • cresus57 le jeudi 13 juin 2013 à 09:22

    Allez, je la fais avant les droitopithèques : c'est la faute à Hollande, il pleut depuis qu'il a été élu !