Châtelain, pourquoi pas ?

le
0
Barnes vient de créer un nouveau département. Il s'intéressera aux châteaux historiques et aux propriétés de caractère, soit, selon Barnes, entre 20.000 et 30.000 biens en France.

«L'achat d'un château est souvent l'aboutissement d'un rêve d'enfant», estime Thibault de Saint Vincent, président de Barnes. Un rêve qui peut être coûteux, voire devenir un gouffre financier. «L'entretien d'un château de 1500 mètres carrés et 50 hectares peut coûter 5000 à 10.000 euros par mois», reconnaît-il.

Les acheteurs potentiels en sont d'ailleurs conscients et les prix au mètre carré ont peu de sens, quand ceux-ci se comptent par centaines. Près d'une grande ville ou dans une région très touristique, les prix d'achat s'échelonnent entre 1 et 3 millions d'euros, mais, isolés, ces biens sont souvent difficiles à vendre, même en dessous de 500.000 euros. Pour limiter les charges, bon nombre de propriétaires tentent de développer une activité de chambres d'hôtes: «15 à 20% des châteaux que nous proposons à la vente étaient exploités en ce sens. Pour juger de leur valeur, il faut donc aussi tenir compte du bilan de cette activité», ajoute-t-il.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant