Chatel veut être un ministre «unioniste»

le
0
Le ministre de l'Éducation préconise «moins de fonctionnaires, mieux rémunérés».

«Nous sommes en guerre contre les déficits, contre la dette. C'est la priorité du gouvernement aujourd'hui.» Invité dimanche soir du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», le ministre de l'Éducation nationale, Luc Chatel, n'a pas souhaité reprendre la formule de son collègue de l'Agriculture, Bruno Le Maire, qui avait déclaré le matin sur Europe 1 : «Nous sommes en guerre contre les marchés» financiers. Soulignant que tous les pays du monde étaient «imbriqués» dans cette crise financière, vis-à-vis de laquelle le chef de l'État a fait preuve d'«énergie, de tempérament, et de sang-froid», Luc Chatel a ajouté que le gouvernement avait été «particulièrement réactif face à la crise» avec la réforme des retraites ou le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. Faut-il aller plus loin, en prônant le non-remplacement de deux fonctionnaires sur trois ? Pour le ministre, qui appartient au courant des libéraux et des réformateurs, «il faudra se poser la ques

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant