Chassé-croisé Lemas-Jouyet à la Caisse des dépôts

le
8
PIERRE-RENÉ LEMAS À LA DIRECTION DE LA CDC
PIERRE-RENÉ LEMAS À LA DIRECTION DE LA CDC

PARIS (Reuters) - François Hollande a officialisé mercredi la candidature de l'ancien secrétaire général de l'Elysée Pierre-René Lemas à la direction de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), où il remplacera son successeur, Jean-Pierre Jouyet.

"Les commissions intéressées de l?Assemblée nationale et du Sénat se prononceront sur ce projet de nomination dans les conditions prévues par l?article 13 de la Constitution", précise un communiqué de la présidence.

La nomination de l'ancien préfet paraît acquise. Il faudrait une majorité de 3/5e des suffrages exprimés pour que sa candidature soit rejetée.

Pierre-René Lemas devra ensuite être entendu par la commission de surveillance de la CDC, présidée par le député socialiste Henri Emmanuelli.

Le chassé-croisé entre ces deux proches du président, issus comme lui de la promotion "Voltaire" de l'Ecole nationale d'administration (Ena), a été critiqué par l'opposition et certains syndicats de la CDC.

Ces derniers estiment que François Hollande a davantage pris en compte des considérations politiques plutôt que les intérêts de l'institution financière publique où Jean-Pierre Jouyet sera resté moins de deux ans.

"En quoi nommer un haut fonctionnaire parfaitement compétent serait une entorse à la République exemplaire?", se défend-on dans l'entourage du chef de l'Etat.

Pierre-René Lemas, 63 ans, était secrétaire général de l'Elysée depuis le début du quinquennat.

Il était apprécié par ses équipes pour son style de direction collégial mais des membres de la majorité lui imputaient une part des "couacs" à répétition du gouvernement.

Son remplacement à la tête de l'Elysée s'inscrit dans une vaste réorganisation de l'exécutif décidée à la suite de la déroute de la majorité aux élections municipales

(Julien Ponthus, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xenfab le mercredi 16 avr 2014 à 23:21

    @tigercox la démission de Hollande, c'est la "nouvelle" idée que l'UMP donne en pâture à ses militants, carrément. Pour un minimum de crédibilité demandez au moins la dissolution, vous connaissez la procédure depuis 1997 hein ? Allez contre le vote des urnes pour un mandat de 5 ans, cela me semble juste un poil .... improbable .

  • tigercox le mercredi 16 avr 2014 à 19:55

    Je pense de plus en plus qu'Hollande ne finira pas son mandat. La coupe est pleine et les mensonges s'accumulent. La colère du peuple sera plus radicale qu'elle ne l'a jamais été depuis la naissance de la V ème République.

  • tigercox le mercredi 16 avr 2014 à 19:55

    Je pense de plus en plus qu'Hollande ne finira pas son mandat. La coupe est pleine et les mensonges s'accumulent. La colère du peuple sera plus radicale qu'elle ne l'a été depuis la naissance de la V ème République.

  • Cambio17 le mercredi 16 avr 2014 à 19:41

    Encore un beau jeu de chaises musicales... A noter que Joyer à aussi démissionné de la BPI ! Idem pour Ségolène Royale !

  • spcmg71 le mercredi 16 avr 2014 à 19:25

    Ouf... j'ai eu peur ! j'avais pensé, un moment, que des personnes issues de l'industrie, du commerce, de la finance, du social, seraient nommées à ces postes. Non, tout va bien. On a eu chaud. On risquait de changer !

  • soulamer le mercredi 16 avr 2014 à 19:12

    Comme avec les gonzesses....

  • 82554976 le mercredi 16 avr 2014 à 18:27

    Moi président , je ne donnerai des promotions qu'à mes copains socces de l'ENA !! Vive la révolution !!

  • gerardgc le mercredi 16 avr 2014 à 18:15

    Cette institution ne devrait etre dirigée ni par un politique,ni par un copain, mais par un homme ou une femme de talent ayant fait ses preuves dans l’Économie réelle.

Partenaires Taux