Chasse : après un accident mortel, la Haute-Savoie instaure des restrictions inédites

le
6
Chasse : après un accident mortel, la Haute-Savoie instaure des restrictions inédites
Chasse : après un accident mortel, la Haute-Savoie instaure des restrictions inédites

Des mesures de restrictions exceptionnelles dès la saison de chasse 2016-2017. Suite à l’accident de décembre 2015, après la mort d'un homme victime d’un tir en pleine tête, la préfecture de Haute-Savoie limite doublement la chasse dans le département alpin. Des zones «rouges» d’interdiction de la chasse sont instaurées sur 3 300 hectares. Les autres zones ne sont pas épargnées. Autour des zones urbaines, 27 400 hectares seront interdits à la chasse le dimanche à partir de 11h30.

 

Nvlles dispositions : zones rouges - chasse interdite & zones oranges - chasse interdite dimanche à partir de 11h30 pic.twitter.com/AHSIfou6LY

— Préfet Haute-Savoie (@Prefet74) 6 juillet 2016

 

Les réserves de chasse couvrent 16 % du territoire de Haute-Savoie. Dans son dossier de presse, la préfecture précise vouloir «une meilleure cohabitation» entre chasseurs et autres «usagers des espaces naturels», comme les trailers (coureurs de montagne et de longues distances), cyclistes ou simples promeneurs. Des mesures acceptées tant bien que mal par les chasseurs comme en témoigne André Mugnier, président de la Fédération de chasse de Haute-Savoie, dans une interview donnée à France Bleu : «L’ensemble de mes 8 000 chasseurs trouvent qu’il y a une limitation de leur liberté mais ils ont fait preuve de responsabilité.»

 

Saison 2015-2016 : 10 accidents mortels 

 

Le 5 décembre 2015, un randonneur de 43 ans, père de deux enfants, avait été tué d'une balle dans la tête, alors qu'il courait avec son épouse à Quintal, au pied massif du Semnoz. Le chasseur avait dit l'avoir pris pour un sanglier. Quelques semaines plus tôt un étudiant en géographie de 20 ans, originaire de Nîmes (Gard), avait été tué par un chasseur alors qu'il marchait sur un sentier très fréquenté près de Grenoble (Isère).

 

En collaboration avec la fédération des chasseurs (FDC) de Haute-Savoie, d'autres mesures ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 il y a 5 mois

    On peut aussi interdire les voitures (ou leurs conducteurs) qui tuent 3500 personnes par an. Les vacances à pied ou à vélo ce serait bien.

  • charleco il y a 5 mois

    Les accidents de chasse sont souvent des règlements de compte.

  • 2445joye il y a 5 mois

    C'est quand même bizarre d'interdire aux Français de détenir des armes pour se défendre, mais de les autoriser à s'en munir si c'est pour tuer des animaux qui ne présentent aucun danger.

  • cavalair il y a 5 mois

    Moi je suis pour interdire aux imbeciles comme frk987 de parler. C'est ca l'intelligence bien comprise

  • M1903733 il y a 5 mois

    frk987 tu fais preuve d'une belle démocratie mais made-in Corée du Nord. Quad je disais il y a peu que certains sont contre tout tu dois faire partie de ceux-là.

  • frk987 il y a 5 mois

    A part les battues aux sangliers la chasse devrait être interdite. C'est ça l'écologie bien comprise.