Charnière bleue, une place à prendre ?

le
0
Charnière bleue, une place à prendre ?
Charnière bleue, une place à prendre ?

Absent de la liste de Didier Deschamps pour cause de blessure à la cuisse, Mamadou Sakho est officiellement toujours dans les petits papiers du sélectionneur. Sauf que sa situation actuelle à Liverpool ressemble étrangement à sa fin de parcours au PSG, qui lui avait provisoirement coûté sa place en sélection. Pendant ce temps, Mangala ou Mathieu sont dans les starting blocks.

« L'année dernière, je l'avais déjà pris alors qu'il ne jouait pas tout le temps, mais il passait des minutes sur le terrain et débutait des matchs. Il était en tribunes dimanche soir et n'a pas disputé un seul match officiel du mois d'août. Avec aussi peu de temps de jeu, personne ne peut prétendre à l'équipe de France. » Voilà le discours de Didier Deschamps à l'égard de Mamadou Sakho à l'été 2013 au micro de RMC. Un transfert à Liverpool, un doublé face à l'Ukraine et une Coupe du monde plus tard, l'ancien Parisien a retrouvé une place de titulaire en sélection, et un certain statut. Mais celui-ci pourrait se trouver fragilisé à l'heure où Sakho semble en difficultés sur les bords de la Mersey. Source du problème ? Le recrutement d'un concurrent de poids en la personne de Dejan Lovren, et sa régression dans la hiérarchie des centraux liverpuldiens : troisième choix derrière l'ancien Lyonnais et le Slovaque Martin Škrtel, quand il n'est pas également relégué 4e choix par Kolo Touré...

Jusqu'au 27 septembre et le derby contre Everton, la situation de Sakho n'avait pourtant rien de catastrophique : la saison débutée sur le banc pour les deux premières journées anglaises, il avait enchaîné cinq matchs de rang dont trois titularisations consécutives aux côtés de Lovren, pour une victoire de prestige à Tottenham (3-0), une déconvenue à domicile contre Aston Villa (0-1) et un succès borderline contre Ludogorets en Ligue des champions (2-1). Sauf que le 27 septembre, le Parisien a dérapé, quittant Anfield de dépit après avoir appris qu'il ne figurait pas même sur la feuille de match. « Les problèmes en club, notamment ceux liés au comportement, font du tort à Sakho en équipe nationale » analyse l'ancien international français Julien Escudé. Pour le jeune retraité, « c'est dommage car il restait sur de bonnes prestations sous le maillot bleu ». Si l'ancien Sévillan comprend la frustration du joueur, il considère qu'il doit garder le contrôle de ses émotions « car les écarts lui nuisent automatiquement, surtout avec un sélectionneur comme Deschamps ».
Sakho a de l'avance, mais Mathieu grignote
Pour le moment cependant, DD ne semble pas encore avoir tiré un trait sur celui qu'il avait tenté d'installer dès sa nomination en 2012 avec sept titularisations de rang : « Je ne suis pas inquiet aujourd'hui. Il est blessé. Il en...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant