Charlie Webb, l'âme de Brighton & Hove

le
0
Charlie Webb, l'âme de Brighton & Hove
Charlie Webb, l'âme de Brighton & Hove

Ce lundi soir, à 21h, Brighton & Hove se déplace sur la pelouse de Fulham en D2 anglaise. L'occasion de découvrir Charlie Webb, personnage mythique de l'histoire du club de Brighton, dont il a été joueur, puis entraîneur pendant près de 40 ans.

À Brighton, cette destination balnéaire bien connue du Sussex de l'Est, les bus portent des noms. C'est le cas depuis 1999. Chaque nouveau bus porte un nom et un prénom. Mais pas n'importe lequel, hein. Un nom qui se réfère, la plupart du temps, à l'histoire de la ville. Le 422 porte le nom de Queen Adélaïde, femme du roi William IV, le 425 celui de Ronald Bates, fondateur du festival de Brighton en 1967. Et puis, il y a le 615. Celui-là arbore le patronyme Charlie Webb. Un historien ? Un politicien ? Un musicien ? Pas du tout. Charlie Webb était footballeur. Un footballeur qui a dédié près de 40 ans de sa vie au club de Brighton & Hove Albion, équipe qui évolue aujourd'hui en deuxième division anglaise, et qui n'est pas prête de retrouver l'élite, puisqu'elle pointe à l'avant-dernière position. Charlie Webb, c'est la légende. Joueur, entraîneur, manager : pendant très exactement 38 saisons, il a tout connu, tout vécu avec les Seagulls, un surnom de club que n'aurait pas renié Éric Cantona. Retour en arrière de plus de 100 ans.


L'armée ou le foot
Il y avait peu de chances que les routes de Charlie Webb et de Brighton & Hove Albion se croisent. Et pourtant Charlie grandit en Écosse. Son père est un sergent reconnu des Black Watch, un bataillon d'infanterie écossaise. Il est souvent amené à déménager, et au début des années 1900, il rejoint Worthing, dans le Sussex. Charlie a 16 ans et se met à jouer au foot. Ironie de l'histoire, le garçon fait ses premiers pas avec le Worthing FC en 1901, année où, à quelques kilomètres de là, est fondé le club de Brighton & Hove Albion. Mais Charlie n'est pas décisionnaire de sa carrière. Il doit surtout suivre son père au gré de ses déplacements. Ainsi, en 1906, il intègre à son tour l'armée et se retrouve à jouer pour l'Essex Regiment, équipe de son régiment. En 1908, il se retrouve en Irlande et va continuer de taper le ballon aux Bohemians, club de Dublin. Époque où tout était permis et possible : Charlie est sélectionné pour jouer avec une sélection amateur irlandaise de football. Il dispute un match face à l'équipe d'Angleterre, s'incline 5-1, mais inscrit le seul but de son équipe et se fait remarquer...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant