Charlie Hebdo : les imams veulent calmer le jeu

le
1
Charlie Hebdo : les imams veulent calmer le jeu
Charlie Hebdo : les imams veulent calmer le jeu

« Le silence fait taire l'insolent » : c'est ainsi que l'Association des musulmans d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), AMA, a choisi de conclure le post de sa page Facebook. Pourtant, hier, jour de parution du numéro historique de « Charlie Hebdo » qui met le Prophète à la une, les musulmans d'Aubervilliers sont sortis de leur réserve en publiant un très court texte. « La sagesse est la réponse aux provocations », prêche l'AMA. Un exercice de haute voltige pour cette association qui défend un islam apaisé. A Aubervilliers, elle gère deux lieux de culte. Lors de la prière du vendredi, ces derniers rassemblent 2 000 croyants.

Chaque mot a donc été soupesé sur Internet. « Ils se moquent de Mahomet et ne font aucun mal à Mohamed, lance en préambule les musulmans de l'AMA. Ils se moquent d'un personnage qu'ils ont imaginé et à qui ils ont donné un nom. Cet homme n'est pas notre prophète. » Harar Chiheb, leur président, confie que tout n'a pas été simple avant d'arrêter ce message. « Est-ce que l'on devait se justifier ? » se sont-ils interrogés. La réponse fut finalement oui, même si « un certain ras-le-bol » domine face aux demandes d'explications permanentes. « Ce qui a fait l'unanimité, c'est la condamnation de l'attaque de Charlie Hebdo. Ça ne se discute pas », poursuit le président.

«Nos fidèles recherchent vraiment l'apaisement»

Au lendemain de la tuerie de « Charlie Hebdo », l'association s'est exprimée sans ambiguïté à ce sujet. Elle a réuni les 200 enfants de 6 à 11 ans qui suivent ses cours d'arabe et d'éducation religieuse. « Beaucoup avaient peur. Allons-nous être attaqués parce que nous sommes musulmans ? nous ont-ils demandé. Il y avait aussi une certaine incompréhension vis-à-vis des exactions faites au nom de l'islam. D'autres auraient voulu justifier cette tuerie car le prophète de l'islam a été touché. » Pour répondre au désarroi des enfants, l'imam qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vmcfb le jeudi 15 jan 2015 à 08:26

    In fine, suivre les préceptes du Christ:aimez-vous les uns des autres! Il va falloir enseigner le cathéchisme à l'école laïque..