Charlie Hebdo-Les grands médias US ne publient pas les caricatures

le
0

8 janvier (Reuters) - Les grands médias américains ont choisi de ne pas reproduire les caricatures controversées du prophète Mahomet après la fusillade qui a fait 12 morts et 11 blessés mercredi au siège du journal Charlie Hebdo, à Paris. Plusieurs sites d'informations en ligne, comme Daily Beast et Slate, ont repris des caricatures initialement publiées par l'hebdomadaire satirique français, mais les principaux médias, comme le New York Times, le Wall Street Journal, Reuters ou Associated Press ne l'ont pas fait. Certains ont expliqué que leur règles éthiques leur interdisent de publier des images destinées à heurter les sensibilités religieuses. "Après mûre réflexion, la direction du (New York) Times a décidé qu'une description des caricatures donnerait suffisamment d'éléments aux lecteurs pour comprendre la situation", a dit une porte-parole du journal. Interrogé par Reuters, le rédacteur en chef du Philadelphia Inquirer, Bill Marimow, a déclaré: "Nous ne publierons en aucune circonstance ces caricatures. L'idée d'insulter gratuitement des dizaines de millions de musulmans plutôt que de décrire quelque chose avec des mots ne se pose même pas." La plupart des musulmans jugent blasphématoire le fait de représenter le prophète Mahomet. Le Wall Street Journal (WSJ) a de son côté publié certaines caricatures de Charlie Hebdo se moquant des religions, mais aucune représentation du prophète. "Nos journalistes s'attachent à rapporter des informations et à expliquer leur contexte et ils continueront à le faire, en dépit des évènements atroces d'aujourd'hui", a expliqué le rédacteur en chef du WSJ, Gerard Baker, dans un communiqué. "En faisant cela, nous nous consacrons chaque jour à la défense des valeurs essentielles de la liberté de la presse", a-t-il insisté. (Noel Randewich; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant