"Charlie Hebdo" : Houellebecq et djihadistes au sommaire du dernier numéro

le
0
"Charlie Hebdo" : Houellebecq et djihadistes au sommaire du dernier numéro
"Charlie Hebdo" : Houellebecq et djihadistes au sommaire du dernier numéro

"En 2015, je perds mes dents, en 2022, je fais Ramadan. La victime de la mythique ironie acide des unes de Charlie Hebdo était cette semaine l'écrivain Michel Houellebecq, et son roman Soumission. Luz ouvrait le numéro de la semaine avec les prophéties pour le XXIe siècle du mage Houellebecq, comparé à un Illuminati pour ses prévisions de cartomancien : DSK rejoint Raël et l'État islamique fera son entrée dans l'Europe en 2036. "Domination", titrait Bernard Maris dans son éditorial. "Supprimez la police quelques jours, et vous verrez que la crainte de Dieu n'empêchera pas grand-chose...", écrivait-il sans s'imaginer aussi dramatiquement prophétique. En page 7, l'un des derniers dessins de Charb, qui fait partie des caricaturistes victimes de ce carnage, était encore plus prophétique : "Toujours pas d'attentats en France : attendez, on a jusqu'à la fin janvier pour présenter ses voeux", faisait-il dire à un djihadiste armé d'une kalachnikov... En page 10, ce sont les voeux du leader de l'autoproclamé État islamique, Al Baghdadi, que la rédaction de Charlie Hebdo imaginait : "Et surtout la santé !" Des caricatures à rapprocher des propos militants des terroristes rapportés par les témoins de l'attaque. Déjà menacé par le passé pour avoir publié des caricatures de Mahomet, le journal satirique publiait aussi dans son dernier numéro en kiosque le 7 janvier, sous la plume de Willem, une autre caricature se moquant des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant