"Charlie Hebdo" : Chérif Kouachi, un suspect bien connu

le
1
Chérif Kouachi, sur l'avis de recherche de la police.
Chérif Kouachi, sur l'avis de recherche de la police.

Chérif Kouachi n'a rien d'un inconnu. L'un des deux principaux suspects de la fusillade de Charlie Hebdo est en réalité un djihadiste bien connu des services antiterroristes français. L'individu, âgé de 32 ans, a été condamné une première fois en 2008 pour avoir participé à une filière d'envoi de combattants en Irak. Né en novembre 1982 dans le 10e arrondissement de Paris, de nationalité française, surnommé Abou Issen, Chérif Kouachi a fait partie de ce qui a été appelé "la filière des Buttes-Chaumont" : une organisation qui, entre 2003 et 2005, aurait incité une dizaine de jeunes Français, tous Parisiens, âgés de moins de 25 ans et domiciliés dans ce quartier, à partir combattre en Irak.

Le groupe tire son nom du célèbre parc du nord-est de Paris, où quatre jeunes Parisiens - Thamer Bouchnak, Chérif Kouachi, Mohamed El Ayouni et Boubakeur El Hakim - se retrouvaient pour courir, rapporte Le Monde. Après des études avortées, les quatre adolescents se sont fait connaître pour des faits de petite délinquance - vols, drogue et petits trafics - commis sur les trottoirs du 19e arrondissement de Paris. À partir de 2003, les jeunes Parisiens commencent à fréquenter la mosquée Adda'wa, dans le quartier de Stalingrad. C'est là qu'ils entendent parler pour la première fois de djihad, sous l'influence de Farid Benyettou. Cet "émir" autoproclamé va alors les pousser à suivre des cours de religion à son domicile, ainsi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 8 jan 2015 à 10:07

    Ah la cellule anti-terroriste ignore qu'on peu mourir en glissant sur un savon sous sa douche !!!! Connu, répertorié...et alors...qu'importe.....