Charlie Hebdo : 200 incidents dans les écoles, 40 signalés à la police

le
1
Charlie Hebdo : 200 incidents dans les écoles, 40 signalés à la police
Charlie Hebdo : 200 incidents dans les écoles, 40 signalés à la police

Les attentats de la semaine dernière ont provoqué de nombreux incidents dans les établissements scolaires, notamment durant la minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo. Environ deux cents incidents ont ainsi été comptabilisés dont une quarantaine ont été signalés à la police et la justice, selon un communiqué du ministère de l'Education. Le député Eric Ciotti (UMP) demande à la ministre de l'Éducation un suivi  des élèves et des familles des mineurs récalcitrants. (voir encadré)

Selon ce texte publié dans la nuit de mardi à mercredi, les rectorats ont informé le ministère des incidents liés à la minute de silence observée le 8 janvier, en mémoire des 12 morts de Charlie hebdo. «Les services académiques ont porté à notre connaissance une centaine d'incidents directement liés à cette minute de silence», assure le ministère.

«A la demande du ministère, les jours suivant les événements ont également fait l'objet d'une vigilance particulière et d'une demande de remontée d'informations qui complète ce soir ce panorama d'une centaine d'autres incidents signalés», poursuit le communiqué.

Le ministère précise que les données sont déclaratives et ne concernent que des incidents qui n'ont pas pu être réglés en classe par des enseignants des écoles, collèges et lycées. Elles ne «constituent donc pas un recensement exhaustif de l'ensemble des difficultés qu'ont pu rencontrer les équipes éducatives», relève-t-il.

Des inspecteurs pédagogiques en renfort

«Conformément aux instructions de fermeté données par la ministre, toutes les difficultés rencontrées ont été traitées localement, de manière proportionnée à la gravité des faits, par les équipes éducatives et pédagogiques, entre dialogue éducatif et sanctions disciplinaires», allant du rappel à l'ordre en présence de l'élève et de ses parents à la convocation de conseil de discipline, assure le communiqué, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dlombert le mercredi 14 jan 2015 à 11:44

    Des incidents ... non, c'est pas possible.. c'est de la propagande islamophobe organisée par le fn ! Oh hoho ..hi hi hi