Charles Reep, le père du Long Ball .

le
0
Charles Reep, le père du Long Ball .
Charles Reep, le père du Long Ball .

Le Kick and Rush fait partie de l'ADN du football anglais. Même si aujourd'hui, cette stratégie semble révolue au plus haut niveau, pendant de nombreuses décennies, elle a été une marque de fabrique sous une forme élaborée appelée Long Ball. Sa crédibilité, elle l'a doit avant tout à Charles Reep, un ancien pilote de la Royal Air Force.

Mars 1950, le 18 pour être plus précis, dans les tribunes d'un banal Swindon Town-Bristol Rovers. Un spectateur se démarque de tous les autres : il n'est pas venu se divertir, il est en passe d'écrire l'Histoire. Cet homme, c'est Thorold Charles Reep, commandant d'escadron dans la Royal Air Force et vétéran de la guerre. Armé d'un crayon et d'un bloc notes, il commence alors -à partir de la seconde mi-temps du match- à compiler des données. 2500 matchs plus tard, le bonhomme a tiré quelques conclusions : 80 % des buts sont marqués sur des actions de trois passes ou moins, 60 % des buts sont marqués sur des mouvements démarrant dans les trente derniers mètres adverses Des chiffres a priori anodins mais qui vont marquer un demi-siècle de football anglais.
Kick and Rush, Long Ball et Herbert Chapman
" Le principe général de Charles Reep, c'est que le ballon doit être envoyé dans le dernier tiers du terrain aussi vite que possible et maintenu dans cette zone le plus longtemps possible " résume Richard Pollard, auteur d'une biographie de Charles Reep pour le Journal of Sports Sciences. La théorie peut se découper en quatre axes : plus on passe de temps à proximité de la surface de réparation adverse, plus on augmente ses chances de marquer, plus on frappe au but, plus on a de chances de marquer (un but pour une moyenne de huit tirs selon Charles Reep), il ne faut pas garder la balle derrière mais l'envoyer rapidement devant à chaque récupération, dans les POMO (Positions of maximum opportunities), et enfin, plus on fait de passes, plus on augmente la probabilité de perdre la balle. Or une perte de balle est une attaque en moins. Lecteur espagnol, s'abstenir. Tout ça, c'est la théorisation du Kick and Rush, même si les futurs adeptes prendront bien garde de refuser ce terme, au profit du moins péjoratif " Long Ball ".

A la base, Charles Reep est un fan de la méthode Herbert Chapman avec Arsenal, le fameux WM et son jeu ultra direct. Le militaire a été séduit en 1933 par une conférence du capitaine londonien Charles Jones, ses explications sur les schémas chapmanien et l'utilisation des statistiques dans la préparation. Sauf que comme l'écrira plus tard Bernard Joy dans son livre Soccer Tactics, “Imitation of Arsenal's Tactics Brings in Kick-And-Rush Football”. Et c'est exactement ce que va produire Charles Reep : une théorisation de la tactique la plus rustre de...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant