Charia-Marine Le Pen dénonce le détournement de ses propos

le
6
    PARIS, 3 décembre (Reuters) - Marine Le Pen a démenti jeudi 
avoir dit que la charia remplacerait la Constitution si le Front 
national perdait les élections régionales, précisant avoir 
évoqué cette menace si la France perdait la guerre contre le 
"totalitarisme islamique". 
    "J'ai évidemment décrit la situation si la France perdait la 
guerre contre le fondamentalisme islamique, pas si le FN perdait 
les régionales", a dit la présidente du Front national à 
Reuters. "Il suffisait d'écouter mon discours, c'était limpide", 
a-t-elle ajouté, produisant son texte original manuscrit à 
l'appui de ses propos.    
    "Le totalitarisme islamiste prendra le pouvoir dans notre 
pays, si nous perdons la guerre contre lui", a déclaré Marine Le 
Pen mercredi soir lors d'un meeting à Nîmes. "Si nous perdons, 
le voile sera imposée à toutes les femmes, la charia remplacera 
notre Constitution, la barbarie s'installera". 
    Emmanuelle Cosse, tête de liste d'Europe Ecologie-Les Verts 
en Ile-de-France, a estimé que les propos de la présidente du 
Front national revenaient à dire "votez pour moi ou demain il y 
aura l'état islamique". 
    "J'ai cru que quelqu'un me faisait une blague tellement je 
trouvais ça énorme et puis en fait non, c'était pour de vrai. Je 
suis assez subjuguée que l'on puisse prononcer de telles paroles 
quand on est un leader politique", a-t-elle ajouté sur iTELE. 
    Pour Jean-Christophe Cambadélis, le Premier secrétaire du 
Parti socialiste, Marine Le Pen "tombe le masque". 
    "Elle dit ce qu'elle pense, c'est-à-dire que la chasse aux 
musulmans est ouverte. Elle est survoltée comme les responsables 
du FN partout à cause des sondages", a-t-il déclaré dur iTELE. 
    La déclaration de Marine Le Pen a également fait réagir des 
internautes l'accusant de jouer sur les peurs à des fins 
électorales.  
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3866838 le jeudi 3 déc 2015 à 19:20

    C'est vrai ce qu'elle dit, je l'ai entendu. Mais si on écoute Cambadélis et Vals, les rois de l'amalgame et de l'enfumage on se retrouverait en 1930. En fait ce n'ai pas de MLP qu'ils ont peur, mais de perdre leur sièges.

  • M1765517 le jeudi 3 déc 2015 à 15:24

    on fait la cop 21 et draghi veut de l'inflation, donc du consomérisme du Pouvoir d'achat à la hausse etc etc ........... BELLE ENTENTE ou chacun prêche pour sa chapelle, perso, je préfère quitter l'europe à genou devant les turcs !

  • newwin le jeudi 3 déc 2015 à 15:23

    elle a pas tort non??

  • bsdm le jeudi 3 déc 2015 à 15:21

    lire "la soumission" de houellebecq et "le suicide français " de zemmour ,tout commence à être réalisé !

  • dotcom1 le jeudi 3 déc 2015 à 15:21

    Et les écolos ne jouent pas avec les peurs avec le réchauffement climatique?

  • 2010jpge le jeudi 3 déc 2015 à 15:06

    La honte!