Charges déposées contre Yingluck à la Cour suprême thaïlandaise

le
0

BANGKOK, 19 février (Reuters) - Le procureur général de Thaïlande a déposé jeudi auprès de la Cour suprême ses chefs d'accusation de négligence contre l'ancienne première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra, qui risque dix ans de prison si elle est reconnue coupable. Yingluck Shinawatra est accusée d'avoir supervisé un programme de subventions trop favorable aux riziculteurs qui aurait causé d'énormes pertes à l'économie du pays. La Cour suprême décidera dans un mois, le 19 mars, de renvoyer ou non l'ex-chef du gouvernement devant un tribunal. Le mois dernier, elle a déjà été interdite de toute activité politique pendant cinq ans dans la même affaire. Yingluck, qui dément avoir commis le moindre acte répréhensible, a été destituée en mai dernier pour abus de pouvoir et son gouvernement renversé quelques jours plus tard par l'armée, qui a imposé la loi martiale après des mois de manifestations rivales entre ses partisans et adversaires. Une lutte de pouvoir oppose depuis dix ans en Thaïlande le clan Shinawatra, dont l'ancien Premier ministre Thaksin qui vit en exil, et l'élite royaliste et militaire qui considère comme une menace ce milliardaire populaire auprès des classes modestes et paysannes. (Aukkarapon Niyomyat; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant