Charge de 300 millions pour Deutsche Bank liée aux sanctions US

le
0

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank se prépare à inscrire plus de 300 millions d'euros de charges liées à des infractions présumées aux sanctions imposées par les Etats-Unis à l'Iran, rapporte Der Spiegel.

La banque allemande avait annoncé mercredi qu'elle retranchait 600 millions d'euros à son bénéfice imposable de 2012, qui tombe ainsi à 800 millions d'euros, en raison de nouvelles charges liées à des procès et à d'autres procédures judiciaires en cours.

Elle n'a fait aucun commentaire dimanche sur l'article de l'hebdomadaire.

Der Spiegel ajoute qu'en dehors de cet élément, les provisions pour frais judiciaires de 2,4 milliards d'euros de la Deutsche Bank incluent 500 millions d'euros liés à une enquête sur une manipulation présumée des taux interbancaires.

La Bafin est en passe d'alerter la banque sur des "failles dans l'organisation" de la supervision de sa contribution à la fixation des taux interbancaires Libor, a-t-on appris cette semaine de sources proches du régulateur bancaire allemand.

Ludwig Burger et Edward Taylor, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant