Charb : Cabu et Plantu, "ce sont vraiment mes dieux"

le
2
Charb, invité de l'émission Droit de réponse en 1987.
Charb, invité de l'émission Droit de réponse en 1987.

Stéphane Charbonnier, queue de cheval et télescopes sur les yeux, n'a que 19 ans lorsqu'il est invité à recevoir le prix "Droit de réponse", du nom de l'émission animée par Michel Polac dans les années 1980 sur TF1. À l'époque déjà, surnommé "Charb", il se fait un nom.Pas intimidé pour un sou, le jeune homme répond aux questions du présentateur, admiratif : "Vous êtes déjà quasiment un professionnel", lance-t-il au dessinateur. "C'est peut-être beaucoup dire, mais c'est mon but", rectifie le lycéen, dans une modestie toute relative.Son prix, Charb le doit évidemment à ses caricatures au goût déjà prononcé pour la politique et au ton sarcastique assumé, à l'image de celles présentées lors de l'émission. "Vous avez les félicitations de Plantu et de Cabu", précise Michel Polac au futur directeur de la publication de Charlie Hebdo, qui répond, fièrement : "Ce sont vraiment mes dieux." Et au présentateur de conclure : "C'est le moins qu'il fallait dire."

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 16 jan 2015 à 15:11

    Ne parlons pas de religion-!!!

  • mucius le vendredi 16 jan 2015 à 14:34

    Le communisme est-il encore une idée neuve ?Charb : Oui, bien sûr, je rêve de l'Union soviétique de l'Union européenne. Pas sur le modèle qui a fait faillite à l'Est, évidemment. Mais je crois que le communisme est une solution à la crise. J'en vois pas d'autres. Je manque peut-être d'imagination, mais j'ai quasiment toujours voté communiste.