Chaque Français "en passe de devenir un frondeur", selon Luc Chatel

le
1
Le secrétaire général de l'UMP, Luc Chatel, le 31 août 2014 au Touquet.
Le secrétaire général de l'UMP, Luc Chatel, le 31 août 2014 au Touquet.

Luc Chatel, secrétaire général de l'UMP, a affirmé que chaque Français était "en passe de devenir un frondeur", dimanche, en clôturant le "campus du renouveau" des jeunes de son parti au Touquet (Pas-de-Calais). Selon Luc Chatel, "les frondeurs (les opposants socialistes à la politique du Premier ministre Manuel Valls) aujourd'hui dépassent de loin le seul cadre des universités d'été de La Rochelle, bien au-delà du seul Parti socialiste". "Par-delà même les clivages et les sensibilités, c'est chacun de nos compatriotes qui est en passe de devenir un frondeur face à François Hollande et à Manuel Valls", a-t-il insisté. Le président de la République "a joué la démagogie la plus absolue le temps d'une campagne présidentielle. Il se trouve aujourd'hui face à un champ de ruines", a-t-il également affirmé, invitant l'UMP, "face à cette situation exceptionnelle et inédite", à "prendre (ses) responsabilités". "Entre un Front national dont chacune des propositions conduirait immanquablement à ruiner notre pays, et un PS qui a commencé à le faire, y a-t-il encore une alternative possible ? Et, pour les Français, un autre choix possible et, au fond, pour la France, un espoir ?" s'est-il interrogé, soutenant que l'UMP était "seule capable d'offrir une alternative crédible".Hollande "a le sens de l'humour, mais pas le sens de la France" Il a également réaffirmé que Manuel Valls devait "aller devant l'Assemblée pour demander la confiance"...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le dimanche 31 aout 2014 à 22:38

    Une certitude, pour redresser la confiance des français dans leurs politicards, le chemin sera long et pénible. Je dirais même que c'est irrécupérable.