Chantôme, la fâcheuse absence

le
0
Chantôme, la fâcheuse absence
Chantôme, la fâcheuse absence

Blessé, Clément Chantôme sera dans les tribunes pour ses retrouvailles avec ses anciens coéquipiers. Frustrant pour le nouveau Rennais, qui comptait rebondir rapidement sous les ordres de Christian Gourcuff après une saison pourrie chez les Girondins.

Vingt-quatre minuscules minutes. C'est la durée passée par Clément Chantôme sur une pelouse avec le maillot du Stade rennais en compétition officielle. Si l'on considère que la saison a débuté le vendredi 12 août 2016, date de reprise de la Ligue 1, cela ne pèse pas bien lourd. C'est d'ailleurs lors du premier match des Rouge et Noir en championnat que le joueur, titularisé d'entrée, a pu goûter à ces 1440 petites secondes. Le temps pour lui de se blesser à la cuisse et de laisser sa place à Kamil Grosicki. Sauf que ce n'est que le début de l'infirmerie pour lui. Quelques jours plus tard, le milieu se luxe l'épaule droite à l'entraînement. Déjà ennuyé par l'articulation concernée à Bordeaux, il décide de passer sur le billard afin d'éviter de futures rechutes. Conséquence : une indisponibilité programmée d'environ trois mois. Sa nouvelle aventure commence bien…


Pourtant, l'international français (une unique sélection en 2012) comptait bien en avoir terminé avec les galères. Lui qui a fini son histoire avec les Girondins par un pépin physique à la même épaule s'est engagé cet été à Rennes pour tourner la page. " J'aurais pu rester à Bordeaux, hein. La vie là-bas était très sympa. Et pendant un an et demi, j'ai côtoyé des gens magnifiques, note-t-il. Mais pour ma carrière, c'était vraiment important de changer d'environnement. Entre blessures personnelles et résultats collectifs décevants, j'avais complètement perdu le plaisir de jouer."

Bordeaux, c'était pas beau


Arrivé dans le Sud-Ouest durant l'hiver 2014 en provenance du Paris Saint-Germain, Chantôme devient vite un élément important de l'entrejeu, constituant même l'une des rares satisfactions du club de Jean-Louis Triaud. Il enquille ses treize titularisations en championnat qu'il termine à la 6e place. Pas fou, mais pas mal non plus pour une première sous Willy Sagnol. Surtout, le FCGB se qualifie pour la Ligue Europa, ce qui doit donner un peu plus de panache à la saison suivante. Or, celle-ci s'avère "bien loin des attentes, que ce soit à un niveau personnel ou collectif ", témoigne le natif…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant