Chantiers navals STX de Saint-Nazaire : cinq ans de hauts et de bas

le
0
FOCUS - Racheté par le coréen STX en 2008, le site a subi de plein fouet la crise économique. Après deux ans sans commande, les chantiers se sont vus confier en décembre dernier la construction d'un paquebot géant, pour un milliard d'euros. » STX envisage de vendre ses chantiers français

Ces dernières années, les ouvriers de Saint-Nazaire ont souvent oscillé entre découragement et euphorie. Partiellement racheté en 2008 par le Coréen STX, les chantiers navals n'ont pas traversé la crise sans ambages: l'absence de commandes et même des annulations ont contraint l'entreprise à recourir au chômage partiel et à supprimer des postes. Depuis cinq ans, le quotidien du chantier naval, dont la survie dépend de quelques grosses commandes, est une succession de hauts et de bas. L'annonce de STX, qui intervient peu après la signature d'un méga contrat en décembre, en est la dernière illustration. Retour sur l'histoire récente des chantiers de Saint-Nazaire, en quelqu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant