"Chanter pour dire aux chrétiens d'Orient qu'on ne les oublie pas"

le
1
L'évêque de Bassorah viendra témoigner ce dimanche, lors de concerts de soutien aux chrétiens d'Orient, de la situation des réfugiés sur place, en Irak.
L'évêque de Bassorah viendra témoigner ce dimanche, lors de concerts de soutien aux chrétiens d'Orient, de la situation des réfugiés sur place, en Irak.

Quelle est la situation actuelle des réfugiés en Irak, alors que Daech recule et que la bataille pour la libération de Mossoul est lancée ? L'archevêque de Bassorah, Mgr Habib Al-Naufali, fera pour la première fois le déplacement jusqu'à Paris pour assister aux deux concerts donnés ce dimanche au Trianon au bénéfice des chrétiens d'Orient. Il prendra la parole afin de donner un aperçu de la situation des réfugiés dans son diocèse et des perspectives d'avenir liées à la libération de la plaine de Ninive.

Grégory Turpin sera sur scène, avec le philosophe et artiste Fabrice Hadjadj en première partie. Le jeune chanteur explique le but et l'intérêt de ces deux concerts. Il s'est rendu à deux reprises en Irak ces derniers mois, où il a rencontré des réfugiés dans plusieurs villes. Il leur a consacré une chanson intitulée « Chrétiens d'Orient » sur son dernier album Changer de vie.

Le Point.fr : Pourquoi avoir organisé ces deux concerts au Trianon dimanche, au bénéfice des chrétiens d'Orient ?

Grégory Turpin : C'est quelque chose qui nous a été proposé pour aider l'association Fraternité en Irak, qui fait un gros travail là-bas. L'intégralité des bénéfices de ces concerts sera reversée à l'association Fraternité en Irak, qui vient en aide aux minorités persécutées...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • oban07 il y a 5 mois

    c'est sûr que cela les aide ................