Chantage au crédit d'impôt : Pellerin dénonce le «racket» de grands groupes

le
58
Chantage au crédit d'impôt : Pellerin dénonce le «racket» de grands groupes
Chantage au crédit d'impôt : Pellerin dénonce le «racket» de grands groupes

Le détournement de sa mesure phare pour relancer la croissance n'est pas du tout du goût du gouvernement. Au lendemain de l'enquête exclusive du «Parisien-Aujourd'hui en France» sur ces grands groupes qui profitent du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) pour réclamer des ristournes à leurs fournisseurs, la ministre déléguée chargée des PME Fleur Pellerin s'est indignée... et a menacé.

«Je confirme. Il y a plusieurs dirigeants de PME, des fournisseurs qui ont signalé ces abus. Je crois qu'on peut appeler cela du racket », a-t-elle dénoncé au micro de RTL, avant d'ajouter : «Quand il y a une captation de l'aide de l'Etat, c'est inadmissible. » La ministre a promis que, si ces pratiques étaient «avérées» par les enquêtes de la DGCCRF, elles seraient «punies» : il y aurait des «sanctions» et des «amendes.» «C'est vraiment inadmissible», a-t-elle martelé.

Une dizaine de plaintes fin mai

Comme le révélait mercredi Le Parisien-Aujourd'hui en France, le médiateur des entreprises, Pierre Pelouzet, fustige une pratique douteuse de certaines multinationales depuis l'instauration du CICE en janvier. « Une dizaine de grands groupes connus font pression auprès de leurs sous-traitants ou de leurs fournisseurs pour leur soutirer leur crédit d'impôt compétitivité», a-t-il déclaré dans nos colonnes. En cause : des grands noms de l'automobile, de l'énergie ou encore de la santé. Selon Pierre Pelouzet, «des centaines de PME, fournisseurs ou sous-traitants, sont concernés.»

« Plusieurs donneurs d'ordre, ont pris prétexte du CICE dont bénéficiaient leurs fournisseurs pour renégocier les tarifs à la baisse de 2, voire de 3 à 5% pour l'une d'entre elles », rapportait également dans le Parisien et Aujourd'hui en France mercredi l'une des victimes de ce drôle de chantage. Le 27 mai, le rapport d'activité de la médiation interentreprises indiquait avoir reçu plus d'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA le vendredi 19 juil 2013 à 09:58

    Voire les représentant de l'état socialiste parler de "raquet" a quelque chose de commique quand on connait l'augmentation de la pression fiscale qui accompagne systématiquement leur action politique...

  • SaasFee le vendredi 19 juil 2013 à 08:30

    Nos élus en pantoufles devraient faire un stage en entreprise, afin de comprendre ce qu'est une économie de marché, afin de comprendre ce qui signifie concurrence, compétitivité, performance ... Ainsi ils réaliseront la niaiserie de leurs lois tout juste bonnes à faire tourner à plein régime l'usine à gaz réglementaire qui asphyxie nos entreprises (de marché !)

  • M7764718 le jeudi 18 juil 2013 à 19:01

    L Etat n a pas besoin d aider les grands groupes, juste les PME tpme. S il ne le fait, alors que ce sont les PME tpme qui créeront le plus d emplois en France a l avenir, c que le lobbying des grands groupes est tres efficace. D ailleurs le lobbying doit comporter de fortes incitations a la décision pour les politiques, et je vous laisse deviner lesquelles ... Argent argent quand tu nous saisis !

  • fbordach le jeudi 18 juil 2013 à 18:40

    Plutôt que de monter une usine à gaz, les technocrates qui essaient de nous gouverner auraient du monter un système simple à mettre en œuvre et adapte aux PME. Maintenant que les entreprises essaient de regagner quelques points de marge n'est pas une surprise, sauf pour ceux qui sont passés directement des bancs de l'école à ceux de l'assemblée ou autres planques...

  • SuRaCtA le jeudi 18 juil 2013 à 18:25

    Bienvenu chez les bisounours du PS qui découvre la concurence et le monde de l'entreprise. Effectivement les Enarques et haut fonctionnaires qui nous gouvernenent n'ont jamais connu la pression d'un client, la crainte de perdre un gros contrat... Un stage en entreprise leur ferrait le plus grand bien, ils découvriraient et apprendrait la REALITE !

  • awsdf le jeudi 18 juil 2013 à 17:02

    @georg47: d'accord avec vous, le premier truc aurait ete de baisser les impots simplement plutot que de les monter et de mettre en place ce systeme complique qui coute. Mais bon faut bien utiliser les effectifs plethoriques du ministere des finances au depend du contribuable. Le systeme vie malheureusement de ses exces.

  • devcor le jeudi 18 juil 2013 à 13:53

    Quand on met en place des dispositifs d'une stupide complexité, il ne faut pas s'étonner que des petits malins essaient d'en tirer un profit.....même illicite. Mais il fallait à tout prix faire le contraire de ce qu'avait fait Sarkozy !

  • M1822368 le jeudi 18 juil 2013 à 13:51

    On aimerait avoir l'avis du MEDEF. Ils sont les 1er concernés par ce problème il me semble !!!

  • M7582248 le jeudi 18 juil 2013 à 12:17

    Va-t-on maintenant trouver quelques....pour nous affirmer que "Le Parisien est un "torchon de gauche"...que le médiateur des entreprises, Pierre Pelouzet,qui fustige une pratique douteuse de certaines multinationales depuis l'instauration du CICE en janvier...est encore un de ces "fonctionnaire" ou énarque qui ne comprend rien au "monde enchanté" des entreprises? La moindre des choses serait déjà ici de lire l'article....

  • M7582248 le jeudi 18 juil 2013 à 12:04

    Mis à part quelques "posts" présentant un intérêt (le niveau augmenterait? ) on retrouve toutes les traditionnelles imbécilités...des traditionnels "ignorants"..D'après certaines informations venant des entreprises elles mêmes, il y aurait ainsi un "courrier type" à ce sujet? Ce qui montrerait qu'il y a bien quelque part "des gens" qui organisent cela. Que dit le Medef..et son président de "combat"?