Changer le statut de la Chine menacerait l'acier de l'UE-Eurofer

le
0
    LONDRES, 19 janvier (Reuters) - Accorder à la Chine le 
statut d'économie de marché menacerait la quasi-totalité des 
330.000 emplois du secteur européen de la sidérurgie, quels que 
soient les mécanismes de sauvegarde mis en oeuvre par l'Union 
européenne, a déclaré mardi le directeur général d'Eurofer, la 
fédération européenne de l'acier.  
    Cet avertissement intervient au lendemain de l'annonce par 
Tata Steel  TISC.NS  de 1.050 suppressions de postes 
supplémentaires en Grande-Bretagne.   
    Même si un débat animé se poursuit sur le sujet, tous les 
indices disponibles suggèrent que l'Union finira par accorder à 
Pékin le statut d'économie de marché au terme de cette année. La 
Chine estime que cette reconnaissance lui est due, 15 ans après 
son entrée dans l'Organisation mondiale du commerce (OMC). 
    Or un tel statut rendrait plus difficile l'imposition de 
droits anti-dumping sur les produits chinois.  
    "Nous ne voyons aucun moyen de maintenir le même niveau de 
mesures de défense commerciales si la Chine obtient le statut 
d'économie de marché. La majeure partie du secteur de la 
sidérurgie de l'UE pourrait disparaître", a dit Axel Eggert, 
directeur général d'Eurofer, à Reuters.  
    La sidérurgie européenne a supprimé quelque 85.000 postes 
depuis 2008, soit plus de 20% de ses effectifs, en raison de la 
chute des prix provoquée par les surcapacités, de la baisse de 
la demande et de l'essor des importations à bas prix, 
principalement en provenance de Chine.  
    Bruxelles a promis de consulter le secteur avant de prendre 
une décision sur le statut de la Chine et prévoit de maintenir 
les droits existants ainsi que de relever les droits imposés sur 
les produits bénéficiant d'aides illégales.  
    La Chine produit à elle seule la moitié des 1,6 milliard de 
tonnes d'acier fabriquées chaque année dans le monde et souffre 
de surcapacités estimée à environ 400 millions de tonnes, plus 
de deux fois la production de l'UE. Ses exportations vers 
l'Union ont doublé sur les 18 derniers mois.  
    
 
 (Maytaal Angel; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant