«Changer le regard sur l'apprentissage»

le
0
INTERVIEW - La ministre de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle, Nadine Morano, veut conditionner les aides du Fonds stratégique d'investissement, ou d'Oséo, au recrutement d'apprentis.

Elle dévoile les grandes lignes de son projet.

LE FIGARO - Le gouvernement se fixe un objectif de 800.000 apprentis en 2015, contre 600.000 aujourd'hui. Comment y parvenir?

Nadine Morano - Il faut repenser l'ensemble du dispositif et procéder à une véritable révolution culturelle. L'apprentissage et les formations en alternance doivent devenir un objectif national partagé! Je me rends la semaine prochaine en Allemagne. Il ne s'agit pas de calquer un modèle où 17% des jeunes sont dans ce type de cursus mais de s'en inspirer. Toutes les formations devraient proposer une partie en l'alternance pour permettre d'atteindre un taux d'apprentis de 10% en 2015, contre 7% seulement aujourd'hui.

Quelles actions allez-vous engager pour revaloriser l'image de l'apprentissage?

Cette image a déjà nettement évolué dans l'enseignement supérieur, mais dans le secondaire, l'apprentissage est trop souvent considéré comme une orientation par défaut. Pourtant, l'apprentissage, c'est un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant