Chanel renforce sa branche maroquinerie

le
0
La maison de mode s'offre Bodin-Joyeux. La flambée des ventes de sacs de luxe fait craindre une pénurie de cuir.

Après Hermès, Louis Vuitton et Gucci, Chanel se lance dans l'intégration verticale de sa branche maroquinerie. La maison de luxe détenue par la famille Wertheimer vient de racheter le tanneur Bodin-Joyeux, installé à Levroux (Indre). Cette affaire familiale créée en 1860 fournit depuis trente ans les cuirs d'agneau plongé utilisés pour le sac matelassé iconique de Chanel, lancé en 1955.

«C'est une acquisition fondamentale pour les vingt prochaines années, assure Bruno Pavlovsky, président des activités mode de Chanel. Le cuir est devenu une matière stratégique et Bodin-Joyeux est l'une des dernières tanneries qui maîtrise l'approvisionnement et la transformation des peaux d'agneau.»

Mieux, la tannerie, qui emploie une centaine de salariés et transforme chaque année 450.000 peaux (dont une partie destinée aux concurrents de Chanel, qu'ell...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant