Chanel rattrapé par le retournement du marché du luxe en 2015

le
0
    par Pascale Denis 
    PARIS, 29 août (Reuters) - Chanel n'a pas été épargné par 
les vents contraires qui soufflent sur le marché mondial du luxe 
et a vu ses résultats décrocher en 2015, selon des chiffres 
déposés auprès de la chambre de commerce d'Amsterdam et 
consultés par Reuters. 
     Après des années de progression continue, l'emblématique 
marque aux deux "C", qui compte parmi les premières griffes  
mondiales du luxe, accuse un brutal ralentissement dans un 
marché plombé par la chute du tourisme en Europe après les 
attentats qui ont frappé la France et la Belgique, le décrochage 
du marché de Hong Kong ou les récessions russe et brésilienne. 
    Les ventes de Chanel International BV - dont le périmètre 
n'apparaît pas précisément - ont chuté de 17% à 6,24 milliards 
de dollars l'an dernier et le résultat opérationnel a plongé de 
23% à 1,60 milliard, pour une marge en baisse à 25,7%, contre 
27,6% un an plus tôt, selon le document déposé par la holding 
aux Pays-Bas. 
    Le résultat net a quant à lui reculé de 7% à 1,34 milliard 
de dollars. 
    Le groupe, propriété des frères Alain et Gérard Wertheimer, 
ne publie aucun chiffre et se refuse à tout commentaire sur son 
niveau d'activité. 
    Les données publiées à Amsterdam ne donnent pas de 
précisions sur le périmètre exact de consolidation et ne 
prennent pas en compte, selon certains experts du secteur, 
l'ensemble des activités mondiales de la griffe. 
    Ils ne tiendraient ainsi pas compte des activités de parfums 
et cosmétiques, dont les ventes ont reculé de plus de 21% à 2,6 
milliards d'euros en 2015, selon des documents déposés auprès du 
greffe du tribunal de Nanterre 
    Pour relancer son célèbre N°5, détrôné du podium des parfums 
les plus vendus dans le monde, la marque s'apprête à lancer, 
dans les jours qui viennent, une nouvelle version de son jus 
créé en 1921, baptisée "N°5 L'eau" et destinée à séduire les 
jeunes générations. 
    D'autres parfums de la marque restent cependant des best 
sellers mondiaux. Coco Mademoiselle, est devenu le parfum 
féminin le plus vendu dans le monde, devant J'Adore de Dior 
(groupe LVMH  LVMH.PA ) et La Vie est Belle de Lancôme (L'Oréal 
 OREP.PA ). 
    Pour les masculins, Bleu de Chanel occupe la première place 
du podium mondial, devant Acqua di Gio d'Armani (L'Oréal) et One 
Million de Paco Rabanne (Puig). 
    Début janvier, Chanel a remercié sa directrice générale 
Maureen Chiquet pour "divergences stratégiques" et Alain 
Wertheimer a pris directement les rênes du groupe.   
    Certains observateurs estiment qu'elle a fait les frais 
d'erreurs stratégiques exposant la griffe au risque de 
banalisation, évoquant notamment une surexposition de Chanel à 
la clientèle chinoise. 
    D'autres pensent qu'elle a été sanctionnée pour les 
contre-performances du groupe l'an dernier. 
 
 (Avec Toby Sterling à Amsterdam, édité par Gilles Guillaume) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant