Chanel investit dans 4 manufactures spécialisées dans la soie

le
0
    PARIS, 22 juillet (Reuters) - Chanel a annoncé vendredi 
investir dans quatre entreprises françaises spécialistes de la 
soie, visant à créer une filière capable de sécuriser ses 
approvisionnement en tissus haut de gamme. 
    Ces prises de participation permettront au groupe de luxe de 
"maîtriser l'ensemble de la chaîne de fabrication des tissus 
tout en préservant sur le territoire national des savoir-faire 
rares et exclusifs, indique-t-il dans un communiqué. 
    "Des investissements conséquents seront dédiés à 
l'augmentation des capacités de production (...) et à la 
modernisation des équipements", souligne Bruno Pavlovsky, 
président des activités mode de Chanel. 
    Les sociétés sont des PME situées dans le département de la 
Loire. Moulinages de Riotord et Textiles Henri Lacroix (en 
redressement judiciaire) comptent une quinzaines de salariées 
chacune. Elles sont spécialisées dans le moulinage (torsion du 
fil de soie pour lui apporter résistance et élasticité).  
    Ces fils permettent de donner aux étoffes leurs propriétés 
de touché ou de drapé. 
    La société Denis & Fils, un des derniers acteurs français 
spécialisés dans le tissage de la soie et fournisseur historique 
de la couture, emploie pour sa part 49 personnes. Elle est 
réputée pour son savoir-faire dans le tissage d'unis et de 
jacquards pour le prêt-à-porter ou la lingerie.  
    Hugotag Ennoblissement (49 personnes également) est quant à 
elle spécialisée dans la teinture. 
    Le montant de ces prises de participation n'a pas été 
communiqué. 
    Comme pour tous les savoir-faire rachetés par Chanel ou dans 
lesquels le groupe a pris une participation, les entreprises 
continueront de fournir les autres maisons du luxe. 
    A ce jour, Hermès  HRMS.PA  demeure le plus gros acteur du 
luxe disposant d'un important appareil de production intégré 
dans la soie, du tissage à la confection, employant environ 800 
personnes. 
    Depuis ses premières acquisitions d'ateliers, dans les 
années 1980, la stratégie de Chanel consiste à assurer son 
développement à long terme en sécurisant des savoir-faire 
uniques et menacés de disparition. 
    Le groupe, qui a également constitué aussi une filière 
dédiée au cuir avec les tanneries Bodin Joyeux, vient d'acquérir 
la mégisserie Richard, spécialisée dans le cuir d'agneau. 
    Il a aussi pris, en avril, une part minoritaire dans les 
dentelles de Calais Sophie Hallette. 
    Chanel compte par ailleurs une dizaine de maisons dédiées 
aux métiers d'art, logées dans sa filiale Paraffection, comme le 
brodeur Lesage, le bottier Massaro ou le gantier Causse. 
 
 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant