Champions Cup - Toulon - Pierre Bernard : « C'est le choc de la poule, voire de toute la compétition »

le
0
Champions Cup - Toulon - Pierre Bernard : « C'est le choc de la poule, voire de toute la compétition »
Champions Cup - Toulon - Pierre Bernard : « C'est le choc de la poule, voire de toute la compétition »

Pierre Bernard (27 ans), demi d’ouverture du Rugby Club Toulonnais, s’est confié sur le choc face aux Saracens, qui aura lieu ce samedi à 16h15 au Stade Mayol.

Pierre Bernard, sentez-vous un changement d’atmosphère avant ce genre de rencontre ? Changement d’atmosphère je ne sais pas car quand on a joué contre Clermont ou Montpellier, c’est du même acabit. Mais forcément, attaquer la Champions Cup, qui plus est face aux Saracens qui sont champions en titre, il y a encore plus de pression et d’envie. Vous n’avez pas le droit à l’erreur... Exactement. Sur ce format de la Champions Cup, on n’a pas le droit du tout à une erreur à domicile, sinon tu la payes pendant toute la compétition. D’entrée, jouer les Saracens, c’est le choc de la poule, voire de toute la compétition. On sait que c’est un vrai match de phase finale. Que pensez-vous de cette équipe ? Je pense qu’il n’y a pas besoin de faire les présentations. Dans leur composition actuelle, on va dire qu’ils ont près des deux tiers de l’équipe d’Angleterre donc qu’ils soient champion d’Europe en titre n’est pas forcément une surprise. Mais je pense que ça rajoute encore plus d’envie à tout le peuple toulonnais et à nous joueurs, de vouloir se confronter à ce genre d’équipe.

Bernard : « Etre à 140% le jour du match »

Comment abordez-vous ce match ? Comme tous les matchs de très haut niveau, il faut vraiment faire attention à tous les détails. On sait que dans ces matchs-là, ça peut se jouer sur un coup de dés. Il faut être très très précis dans tous les domaines et être à 140% le jour du match pour dominer ce genre d’équipe. Avez-vous travaillé avec la vidéo ? On a déjà visionné quelques images pour être prêt à tout. Savoir ce qu’ils vont nous proposer et ce qu’on pourra leur proposer en conséquence pour pouvoir les mettre en difficulté.

Bernard : « Ce qui va primer, c’est le combat et la discipline »

Redoutez-vous les conditions climatiques ? Jeudi on s'est s’entraîné dans des conditions britanniques... (rires), mais samedi, d’après ce que j’ai vu, il fera assez beau. Après, ça sera un match de niveau international donc quelles que soient les conditions climatiques, ce qui va primer c’est le combat et la discipline parce qu’on sait que dans ces matchs-là, ça ne pardonne pas. Il y aura beaucoup de talent en face... On a vu les deux 10 à la vidéo, ils sont très performants, autant l’un que l’autre. En tant que 14 aussi... Toutes les équipes ont des internationaux donc on ne se focalise pas sur un seul joueur.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant