Champions Cup - Racing 92 - Chavancy : « On essaie de faire abstraction »

le
0
Champions Cup - Racing 92 - Chavancy : « On essaie de faire abstraction »
Champions Cup - Racing 92 - Chavancy : « On essaie de faire abstraction »

De retour après avoir été éloigné des terrains pendant un mois, Henry Chavancy a évoqué le premier match du Racing en Champions Cup dimanche face au Munster. Le centre est également revenu sur les affaires qui ont touché le club francilien la semaine dernière.

Henry Chavancy, le Munster fait-il aussi peur qu’avant ? Le Munster redevient ce qu’il était après une période difficile et la fin d’un cycle. Il y a des joueurs d’expérience ou de grandes qualités qui ont pris leur retraite ou qui sont partis à l’instar de Ronan (O’Gara, aujourd’hui dans le staff du Racing). Ils ont eu l’habitude de jouer les premiers rôles en Coupe d’Europe et ces dernières années ils étaient en dessous de leurs standards mais j’ai vraiment l’impression qu’ils ont cette année une équipe de grande qualité, avec une nouvelle dynamique, des joueurs d’expériences mais aussi des jeunes joueurs qui insufflent un vent nouveau et qui rend cette équipe très dangereuse. Le fait que cette équipe joue sa saison dans cette compétition contrairement à vous change-t-il quelque chose ? On sait que la Coupe d’Europe est une compétition qui tient particulièrement à cœur des équipes anglo-saxonnes, mais à nous aussi : c’est un objectif assumé de notre groupe cette année. On veut faire mieux que l’an dernier (battu en finale par les Saracens). On avait mis la barre assez haute, il n’y a pas besoin de faire de dessin. On a vraiment l’ambition de remporter cette compétition même si l’on sait que ce sera difficile. On n’aura pas le droit à l’erreur dès dimanche car un faux pas à domicile est quasiment synonyme d’élimination en Coupe d’Europe. Quel est le favori de la Champions Cup cette saison ? Les clubs anglais montent en puissance mais j’ai l’impression que l’on se trompe assez souvent chaque année lorsque l’on fait des pronostics. Il y a beaucoup d’équipes qui ont la qualité pour remporter cette Coupe d’Europe, que ce soit dans le championnat anglais, en France ou dans la Ligue Celte. Si vous posez la question aujourd’hui aux Saracens ou à Leicester qui sont favoris, peut-être qu’ils vous diront Toulon, Clermont ou le Racing, mais nous on est impressionné en ce moment par le niveau de jeu des Saracens, qui a gagné la compétition l’année dernière et qui à mon sens s’est encore amélioré, les Wasps qui montent en puissance, Exeter qui progresse chaque année. Et il ne faut pas oublier non plus les Celtes avec le Munster et Leinster, qui se sont refait une belle santé. C’est très ouvert.

« Si je me mets à leur place j’aurais été très affecté »

La cohésion est-elle plus grande depuis l’affaire de la semaine dernière ? On a un groupe qui est très soudé et on n’aurait pas pu obtenir les résultats de la saison dernière sans cela. On n’avait pas besoin de ça pour être serrés et solidaires. Vous arrivez à en faire abstraction dans la préparation d’avant-match ? On essaie de faire abstraction même si vous faites tout pour que ça se passe autrement. On se concentre sur nous-mêmes, sans faire de la paranoïa non plus et on essaie de se concentrer sur nos objectifs qui sont importants. Tu connais bien Juan (Imhoff). Est-ce que tu le sens plus touché que les autres ? Non... Je ne sais pas du tout comment il vit cela, mais ce sont des gens qui ont énormément de caractère, nécessaire au haut-niveau. Si je me mets à leur place j’aurais été très affecté évidemment. Ce sont quand même des accusations très graves comme a pu le dire Laurent Travers, notamment pour les gens qui nous entourent. Je crois que sont même eux les plus affectés et c’est ce qui nous fait le plus souffrir. Quand ça touche nos amis, nos familles, enfants ou parents c’est bien plus difficile à gérer donc j’imagine que ça ne doit pas être facile mais ce sont des gens de caractère et je sais qu’ils reviendront encore plus forts.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant