Championnats du monde : Peaty sacré, Efimova à un cheveu d'un record

le
0

Ce deuxième jour de compétition était le théâtre de quatre finales, celles du 100 mètres brasse masculin, 100 mètres papillon dames, 50 mètres papillon chez les hommes puis 200 mètres quatre nages féminin. Dans les faits marquants, Efimova a manqué de peu de battre un record du monde.

Tout a commencé ce lundi par la victoire du Britannique Adam Peaty sur 100m brasse. Tenant du titre, le nageur anglais a signé la meilleure performance de l'année sur la distance, à trois dixièmes de son propre record du monde, et remporté la médaille d'or. Peaty, 22 ans, a ouvert le chemin à son compatriote Benjamin Proud, titré quelques minutes plus tard sur le 50m papillon, succédant ainsi à Florent Manaudou au palmarès. Il a devancé le Brésilien Santos et le Russe Govorov dans une finale disputée où cinq nageurs ont touché avant les 23 secondes. Chez les dames, la Hongroise Katinka Hosszu, à domicile à Budapest, a ouvert son compteur de médailles sur le 200m quatre nages, épreuve dans laquelle elle est triple championne du monde et détentrice du record du monde. Elle avait auparavant déclaré forfait pour les demi-finales du 100m dos pour pouvoir se préserver pour ce rendez-vous.

Efimova et Sjostrom, au centième près

Monstrueux. Sarah Sjostrom est devenue ce dimanche la première femme à descendre sous les 52 secondes lors du relais 4x100 nage libre, elle est désormais quadruple championne du monde du 100m papillon. Seule - petite - déception, la Suédoise n'a pas battu le record du monde, un de ses objectifs, pour seulement cinq centièmes...Mais pour elle, rien de grave : « Je suis très heureuse. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre car j'étais fatiguée après ma course d'hier (dimanche). Mais je dois rester concentrée car la semaine est encore longue. » Même cas de figure pour Yuliya Efimova, en plus cruel peut être. En demi-finale du 100m brasse, la nageuse russe, médaillée d'argent à Rio sur cette distance l'an dernier, a échoué à un petit centième du record du monde. Elle pourra de nouveau tenter sa chance dès ce mardi, en finale.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant