Championnat du monde (F) : " Pas trop de regrets " pour Alain Portes

le
0
Championnat du monde (F) : " Pas trop de regrets " pour Alain Portes
Championnat du monde (F) : " Pas trop de regrets " pour Alain Portes

Déçu, le sélectionneur de l'équipe de France de handball féminin Alain Portes avoue toutefois ne pas avoir trop de regrets après la défaite en quarts de finale du Mondial contre les Pays-Bas (28-25), car les Bleues sont tombées sur plus fortes qu'elles.

Alain Portes (sélectionneur de l’équipe de France) :
« La meilleure équipe a gagné, sans contestation possible. Elle a très bien défendu, sans faire de grosses erreurs. Elle s’est appuyée sur une très bonne défense avec une excellente gardienne, qui a sorti des ballons importants quand on réussissait à battre la défense. Du coup, on a fait la course derrière, car on a eu une fin de mi-temps un peu difficile. On a eu un petit ballon pour revenir, mais on l’a mal négocié. Quand on joue un adversaire comme ça, on ne doit pas faire d’erreur, et on en a fait quelques unes. On n’a pas trop de regrets, car on perd contre plus fort que nous. Ça m’embête, car c’est une équipe qui a progressé dans la hiérarchie, et qui nous passe devant. (...) On a marqué 26 buts, on a manqué beaucoup de tirs ouverts. C’est plutôt en défense qu’à certains moments on a fait de grosses erreurs. Elles nous ont usées physiquement, ce qui fait qu’on a un peu perdu en lucidité. La différence avec avant, c’est que maintenant les Pays-Bas ont une grande gardienne. C’est l’apprentissage pour les jeunes. C’est triste pour les anciennes qui espéraient beaucoup, mais elles ont touché du doigt leurs insuffisances du moment. (...) Evidemment, je suis déçu, même si on craignait énormément cet adversaire. Je ne suis pas surpris, car toutes les joueuses majeures jouent dans les grands clubs européens, c’est normal qu’elles soient au rendez-vous sur un match comme ça. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant