Championnat d'Europe (H) : Parker est tombé sous la pression

le
0
Championnat d'Europe (H) : Parker est tombé sous la pression
Championnat d'Europe (H) : Parker est tombé sous la pression

Peu bavard jeudi après la défaite contre l'Espagne, Tony Parker a été un peu plus loquace vendredi en conférence de presse. Le meneur des Bleus a admis que la pression avait été trop forte pour lui.

Quatre titres de champion NBA, un trophée de MVP des Finales 2007, un titre de champion d’Europe en 2011... Tony Parker a un palmarès extraordinaire, mais au moment de jouer sa seule compétition internationale à domicile, le meneur français n’a rien pu faire face à la pression qu’il avait sur les épaules. Plutôt décevant depuis le début de l’Euro, on attendait le n°9 à son meilleur niveau pour la demi-finale contre l’Espagne, mais il a déçu, ne rentrant notamment que 4 de ses 17 shoots ! Si l’on compare les statistiques de sa saison régulière avec les Spurs (14,4pts, 1,4rbds, 4,9pds) et de son Euro (11,9pts, 2,3rbds, 4,3pds), Parker n’a pas été catastrophique, loin de là, mais il n’a tout simplement pas réussi, pour une fois, à exprimer son statut de leader et de joueur-star dans cette équipe de France qui le respecte au plus haut point.

« Tu te demandes ce que tu as fait aux dieux pour mériter ça »

En conférence de presse vendredi, TP a reconnu qu’il n’avait pas été bon jeudi face à la Roja : « C’est clair que je n’ai pas été bon. Je n’ai pas été bon au match le plus important. Il ne faut pas de cacher. J’ai été très très déçu de ma performance. Je me suis peut-être mis trop de pression sur cette compétition. Je n’ai jamais été dans un bon rythme, je n’ai pas été adroit. C’est la seule raison que j’ai trouvé. Je voulais peut-être tellement bien faire, tellement réussir cet Euro à domicile que je me suis peut-être mis trop de pression. Je n’ai pas réussi à me relâcher comme d’habitude. En tant que compétiteur, je me suis préparé comme jamais et quand tu finis comme ça, tu te demandes ce que tu as fait aux dieux pour mériter ça, mais c’est le sport... » Si les dieux sont avec lui, ils lui permettront de remporter un TQO l'an prochain et de tirer sa révérence à Rio...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant