Champagne : vendanges tardives et production plafonnée cette année

le
0
Les vendanges démarrent mardi dans quelques communes de l'Aube, avec deux semaines de retard sur la moyenne de la décennie.

Les Champe­nois ont plus intérêt à miser sur la qualité que sur la quantité. Les vendanges démarrent mardi dans quelques communes de l'Aube, avec deux semaines de retard sur la moyenne de la décennie. «La grande majorité du vignoble devrait commencer la vendange dans les derniers jours de septembre afin de bénéficier d'une météo qui s'annonce très favorable pour l'ultime maturation, selon Pascal Férat, président du syndicat général des vignerons. Ce retard ne compromet en rien la qualité du vin, il y a eu par le passé de nombreux grands millésimes issus d'années tardives.»

Reste que les professionnels de la Champagne se sont mis d'accord fin juillet pour ne pas produire plus de 288 millions de bouteilles cette année (qui seront ven­dues dans trois ans), alors que la vigne leur permettrait d'en sortir 374 millions. À l'origine de cette prudence, la chute du marché: après avoir baissé de 4 % en 2012, les ventes de champagne devraient encore reculer cette année, à 305 millions de bouteilles. Or, il y a beaucoup trop de bouteilles en stock par rapport à la demande.

Les Champenois devront résister à la tentation d'écouler des bouteilles bon marché dans les hypers pour obtenir de la trésorerie et poursuivre une montée en gamme, seul salut pour réussir sur les marchés du grand export, les seuls à progresser.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant