Chamakh espère enfin lancer sa carrière anglaise

le
0
Chamakh espère enfin lancer sa carrière anglaise
Chamakh espère enfin lancer sa carrière anglaise

Arrivé à Arsenal au cours de l'été 2010, à la fin de son contrat à Bordeaux, Marouane Chamakh (29 ans) ne regrette absolument pas d'avoir choisi l'Angleterre comme destination. « J'ai trouvé ce que j'étais venu chercher, avoue le nouvel attaquant de Crsytal Palace dans L'Equipe ce jeudi. Ce championnat, cette atmosphère, c'est magnifique. Même dans un petit stade comme Crystal Palace. C'est ce que je veux : du jeu du début à la fin dans une ambiance extraordinaire. » Depuis son arrivée à Londres (ndlr : il n'est passé que dans des clubs londoniens), Chamakh a pourtant dégusté. Sur le plan sportif et même privé, l'ancien Bordelais a cumulé les déboires. Le plus marquant ? Cette sombre histoire de chantage en janvier 2011. « Il s'est passé quelque chose d'assez grave me concernant avec des personnes qui ont essayé de faire du chantage. J'ai déposé plainte. La police est intervenue et a retrouvé ces personnes. Entre les entraînements, les matchs et cette affaire, ce n'était pas facile pour moi, car des choses concernant ma vie privée ont été divulguées. Les tabloïds en ont parlé alors qu'ils n'avaient pas le droit de diffuser de photos ou de vidéos. A l'anglaise quoi ! Mais bon, je m'y attendais. Cette histoire m'a un peu plombé. »

Barré par van Persie puis Giroud à Arsenal

D'autant qu'à l'époque, Chamakh, barré à Arsenal par Robin van Persie, doit se contenter des miettes avec les Gunners. « Tant qu'on ne changeait pas de système, il n'y avait pas photo entre lui et moi. C'était difficile car il était ?? on fire ''. Après le départ du buteur néerlandais, l'international marocain imagine alors sa situation allait s'arranger. Mais rien ne change finalement. « Lorsqu'il est parti, je me suis dit qu'il y avait peut-être une chance à jouer mais j'ai vite compris que le manager souhaitait mettre Olivier (Giroud), qui venait d'arriver, dans les meilleures conditions. » Partagé, Chamakh en voulait à l'époque à Arsène Wenger. Mais avec du recul, il estime qu'il avait aussi une part de responsabilité en s'entêtant à rester à Arsenal. « A Arsenal, je n'ai pas toujours eu ma chance. Lorsque j'entrais en jeu et que ça se passait bien, ça ne payait pas forcément derrière. Après mon doublé contre Reading en Coupe de la Ligue, je ne joue même pas une minute derrière. Même chose en Ligue des Champions contre l'Olympiacos, où ça s'était bien passé. C'est un peu frustrant, mais c'est ma faute aussi. J'ai peut-être été trop têtu à vouloir rester aussi longtemps alors qu'on semblait me montrer une autre direction. »

Il n'a pas voulu écouter les conseils d'Alou Diarra

Entré en jeu en seconde mi-temps le week-end dernier pour ses débuts en match officiel avec Crystal Palace, Marouane Chamakh avait compris le message et accepté d'être prêté à West Ham en janvier 2013. Mais pour une nouvelle déception à l'arrivée, puisque Sam Allardyce, le manager des Hammers, ne compte pas sur lui en réalité. « J'ai fait un mauvais choix. Ça ne s'est pas bien passé du tout. Le manager m'avait promis qu'avec la blessure d'Andy Carroll, j'allais avoir du temps de jeu. Il m'a tenu un discours qu'il n'a pas du tout respecté. Alou Diarra m'avait prévenu, mais je n'en ai fait qu'à ma tête et j'y suis allé quand même. Je me suis fait avoir. » Cumulant les désillusions depuis qu'il a traversé la Manche, le natif de Tonneins (Lot-et-Garonne) espère cette fois ne pas se tromper en signant un contrat d'un an chez le promu. Approché par des clubs espagnols, grecs, turcs et même français, Chamakh a tenu à relever un nouveau challenge dans un club anglais. Certain cette fois d'y avoir sa chance. « Je sais que je vais avoir beaucoup de temps de jeu ici. Je vais me procurer des occasions et retrouver le chemin des filets. Je préférais rester une saison supplémentaire en Angleterre car j'adore ce championnat. En plus, je reste à Londres, même si je vais devoir déménager au sud de la ville. » En ouvrant ses cartons, il espère retrouver sa bonne étoile.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant