Chahuté à Bayonne, Nicolas Sarkozy s'en prend aux socialistes

le
18
NICOLAS SARKOZY CHAHUTÉ DANS LE CENTRE DE BAYONNE
NICOLAS SARKOZY CHAHUTÉ DANS LE CENTRE DE BAYONNE

BAYONNE, Pyrénées-Atlantiques (Reuters) - Des CRS sont intervenus jeudi à Bayonne pour dégager les accès d'un café où Nicolas Sarkozy était assiégé par des manifestants, un incident dans lequel le président a vu le résultat de l'"épuration" annoncée selon lui par François Hollande.

Le président sortant a ensuite demandé au candidat socialiste à l'élection présidentielle de condamner le comportement des manifestants, où l'on trouvait des militants basques mêlés à des militants socialistes.

"J'aurai l'occasion de stigmatiser le comportement de voyous qui sont la honte la République", a-t-il dit à son arrivée au Conseil européen de Bruxelles. "Je ne peux pas imaginer une seconde que M. Hollande ne condamne pas ces méthodes."

"Dans une grande démocratie comme la France, on doit pouvoir faire campagne normalement de façon civilisée, sans violence, sans que les gens qui viennent discuter avec vous reçoivent des pierres sur la figure, des oeufs sur la figure, ce ne sont pas des méthodes de démocrate et François Hollande se grandirait en condamnant ces comportements comme je le ferais si ça avait été le cas de gens qui se réclament de moi", a-t-il ajouté.

Sans faire allusion directement aux incidents de Bayonne, François Hollande a estimé qu'il ne fallait "jamais céder (...) à la violence verbale et encore moins à la violence physique", mais a défendu le droit "de manifester autant que nécessaire".

En campagne au Pays basque, Nicolas Sarkozy est arrivé peu avant 16h00 à Bayonne, où il a été immédiatement chahuté.

Il a été accueilli par des sifflets et des lâchers de bulletins de vote factices en forme de "oui" à la création d'une collectivité territoriale basque. Des militants du Parti socialiste s'étaient aussi mêlés à la foule, où les sympathisants UMP ont eu du mal à se faire entendre.

Nicolas Sarkozy n'a eu le temps que de visiter un seul commerce dans la cohue avant de gagner le café où, comme à Annecy pour sa première sortie de campagne, il s'est entretenu avec des habitants et des commerçants.

Des centaines de manifestants ont été repoussés à distance du café par les forces de l'ordre, a constaté Reuters.

Avant de partir, il s'en est pris à François Hollande.

"On n'acceptera rien, simplement parce qu'on a la force des convictions qui sont les nôtres", a-t-il ajouté, assurant que François Hollande avait "annoncé l'épuration. Forcément ça échauffe les esprits des gens de la base".

"35 HECTARES, CE N'EST PAS RIEN"

"Si c'est ça leur conception de la démocratie, si c'est ça la République qu'ils préparent, et bien ça ne donne pas envie qu'ils arrivent", a-t-il ajouté.

Michel Sapin, chargé du projet de François Hollande, a repoussé les accusations insinuant que le PS serait derrière ces troubles.

"Quand on est candidat on n'est plus président de la République, on n'est plus protégé par des centaines et des centaines de CRS qui évacuent toute population à plusieurs kilomètres à la ronde", a dit l'ancien ministre sur I>Télé.

Mais Manuel Valls, directeur de la communication du candidat, a regretté ces incidents sur BFM-TV. "Nous sommes évidemment opposés à toute violence", a-t-il dit.

Avant cet incident, le président avait eu un échange amer avec une agricultrice à Itxassou, au sud-est de Bayonne.

Eleveuse de vaches laitières, elle se plaignait de la difficulté de son travail et de ses problèmes financiers.

"Enfin, ne dites pas que vous n'avez rien", a dit le président. "Vous être propriétaire de 35 hectares, ce n'est pas rien ! Moi, je ne le suis pas !"

Sans se laisser démonter, l'agricultrice a répondu : "Oui, mais vous avez autre chose sur votre compte en banque, je veux bien échanger."

Claude Canellas, avec Yann Le Guernigou, Emmanuel Jarry et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Orange37 le vendredi 2 mar 2012 à 02:04

    M6364724 Depuis cinq ans, les déplacements du président sont "organisés" : public de sympathisants amenés sur place, opposants repoussés au-delà d'un périmètre, protection avec un déploiement de gendarmes comme jamais. A la moindre banderole, ou sifflet du "monarque", le préfet et le commandant de gendarmerie sautent. Sauf à être dans une dictature, on ne peut pas toujours travestir la réalité.

  • M6744133 le jeudi 1 mar 2012 à 21:49

    La CENSURE fonctionne bien dans ce forum ! BREF Comme disait PEPIN !

  • badoitm le jeudi 1 mar 2012 à 21:37

    Mouché par une agricultrice !

  • badoitm le jeudi 1 mar 2012 à 21:36

    Demain il sera constipé et ce sera la faute à Hollande .

  • M6744133 le jeudi 1 mar 2012 à 21:36

    Cette mauvaise EDUCATION de la GAUCHE est patente même et surtout au niveau des Dirigeants du PS ! Aubry qui ne respecte personne, Fabius qui déblatère tout le MONDE surtout ses propres amis dont Hollande qu'il VOMIT, Moscovici qui ne cesse de dire tout et bson contraire le lendemain, très MEPRISANT, DESIR (pas le TAXI),Hamon, VALLS est le plus sensé de toute cette bande !!!!!!!!!

  • M6744133 le jeudi 1 mar 2012 à 21:30

    la SEULE et TRES GRANDE DIFFERENCE entre la DROITE et La Gauche , est que la Gauche a un DEFICIT d'EDUCATION et de RESPECT NOTOIRE sur la DROITE, ne respectant Rien, INSULTANT celui qui n'est pas de son avis, se permettant toutes les OUTRANCES au nom de la soi-disant Démocratie, où on peut dire TOUT et Son CONTRAIRE ! Democratie, Démocratie, la GAUCHE n'a que ce MOT à La BOUCHE ! Voyez l'ECOLE de la République au niveau qui est le SIEN aujourd'hui.l'enfant n'est plus RESPECTE !

  • bianca20 le jeudi 1 mar 2012 à 21:18

    @baljo : merci, votre "humour" pipi caca niveau maternelle confirme effectivement pleinement mes propos. CQFD.

  • baljo le jeudi 1 mar 2012 à 21:10

    bianca20 on ne vous demande pas le votre les tests ne sont pas assez sensibles.LOL

  • 2445joye le jeudi 1 mar 2012 à 21:00

    Son manque de hauteur incite les autres à se mettre à son niveau, et même plus bas. Lui, Mélenchon et les petits marquis du PS rendent cette campagne détestable. Hollande, Bayrou et Marine Le Pen restent heureusement à la hauteur d'une campagne présidentielle.

  • bianca20 le jeudi 1 mar 2012 à 20:55

    Je serais curieux de connaitre le QI de Hollande (qui ne sait même pas aligner 3 mois d'anglais !), je ne lui donne pas plus de 80. Sarkozy peut-être 90 en étant généreux. Tel est devenu le niveau des "élites" françaises. Et le peuple français ? Probablement encore plus con, après tout on a les dirigeants qu'on mérite. Il est bien bien loin le temps du "génie français".