Chaffanjon : Hollande peut-il perdre le PS ?

le
0
Cambadélis, qui a le soutien de Manuel Valls et de François Hollande, entend conserver son poste.
Cambadélis, qui a le soutien de Manuel Valls et de François Hollande, entend conserver son poste.

Ce matin, allons droit au but : François Hollande peut-il perdre le PS ? Y a-t-il un risque ? Oui, clairement, il y a un risque. Déjà : pourquoi cette question se pose ? La raison est simple. Début juin, il va y avoir un congrès du PS, ils vont tous se réunir à Poitiers pendant trois jours. Avant de venir, ils auront voté pour des textes d'orientation, ce qu'ils appellent des motions. Chaque texte aura un premier signataire qui aura vocation à être candidat au poste de premier secrétaire, patron du parti. Aujourd'hui, c'est Jean-Christophe Cambadélis qui l'est et il compte bien garder les clefs de la boutique. C'est un bon stratège, qui a le don de jongler habilement avec toutes les sensibilités, et en plus il a le soutien de François Hollande et Manuel Valls... Alors quel est le problème ? Les problèmes ! Il y a au PS ce qu'on appelle une aile gauche, qui a toujours trouvé que François Hollande ne respectait pas ses promesses de campagne et déviait un peu trop sur la droite. Cette aile gauche, qui représentait près de 20 % du parti en 2012, a depuis été rejointe par des socialistes plus modérés, les frondeurs. Les rangs ont grossi au point que le gouvernement a dû employer le 49.3 pour faire passer la loi Macron. Un acte d'autorité qui n'a pas du tout plu au sein du parti. Ces troupes n'attendent qu'une chose : le résultat des élections cantonales. Si c'est une claque monumentale, si la gauche perd encore des élus, et donc...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant