CGT : Thibault nie son prochain départ

le
0
Le secrétaire général de la CGT a formellement démenti l'information du Parisien /Aujourd'hui en France selon laquelle il quitterait ses fonctions avant la fin de l'année. Il évoque une tentative de déstabilisation.

Une opération de déstabilisation sans fondement, une opération du «grand capital» contre le premier représentant des salariés. Bernard Thibault a formellement démenti ce midi l'information, publiée quelques heures plus tôt par Le Parisien/Aujourd'hui en France, selon laquelle il avait annoncé à sa garde rapprochée son souhait de jeter l'éponge d'ici à la fin de l'année et désigné Nadine Prigent, l'une de ses secrétaires confédéraux, pour lui succéder. Plus que de nier, le secrétaire général de la CGT conteste chaque élément présenté «pour tenter de crédibiliser cette annonce» de départ prématuré. «En aucun cas la CGT n'est en prise à des conflits internes tels qu'ils déstabiliseraient sa direction nationale», indique-t-il, las de lire dans la presse le «fantasme» d'une confédération affaiblie et contestée par une partie de sa base après «la part prise par ses militants dans l'exceptionnelle mobilisation sur les retraites.»

A l'en croire, c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant