CGT : « Les patrons sont des assistés ! » affirme Thierry Lepaon

le
29
CGT : « Les patrons sont des assistés ! » affirme Thierry Lepaon
CGT : « Les patrons sont des assistés ! » affirme Thierry Lepaon

Alors que ce mardi, la CGT, FO, FSU et Solidaires, les syndicats opposés au pacte de responsabilité, signé par la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC, appellent à une journée d'action et des manifestations, Thierry Lepaon compte sur une mobilisation pour faire fléchir l'exécutif. « Les gouvernements réagissent au rapport de force » explique, dans «Le Parisien»-«Aujourd'hui en France», le secrétaire général de la CGT.

Division syndicale, veille d'élection... Cette journée d'action n'est-elle pas perdue d'avance ?

THIERRY LEPAON. Nous faisons le pari inverse. Le pire, dans cette période, serait de ne rien faire. Car si les salariés ne font pas irruption sur le terrain social, les choses ne changeront pas.

Pour que les gens se mobilisent, il faut de l'espoir?

T.L. - Les gouvernements réagissent au rapport de force. La preuve : François Hollande n'a pas été insensible au forcing du Medef depuis deux ans. Pierre Gattaz (Ndlr : le président du Medef) a fait campagne sur la baisse du coût du travail, le transfert des cotisations sociales vers l'impôt et la réduction des déficits. Ce sont les trois maîtres-mots repris par Hollande lors de ses v?ux. Si les syndicats avaient été unis, il aurait pu en être autrement.

Trois syndicats ont signé le pacte de responsabilité avec le Medef. Pas la CGT. Pourquoi??

T.L. - C'est un pacte d'irresponsables, et je pèse mes mots. Il s'agit d'un deal personnel entre François Hollande et Pierre Gattaz. Ces mesures ont déjà été utilisées en France et ailleurs : elles ne marchent pas. Aujourd'hui, les entreprises bénéficient déjà de 200 milliards d'euros d'allègement de charges par an. C'est dix fois le déficit annuel des retraites. Ça suffit?! Le patronat dit ne pas vouloir d'une économie « administrée ». Quelle hypocrisie. En réalité, les patrons, en France, sont des assistés.

Retrouvez en intégralité l'interview exclusive de Thierry Lepaon dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • slivo le mardi 18 mar 2014 à 22:57

    Lecaon lui irait mieux comme nom.

  • M7093115 le mardi 18 mar 2014 à 22:30

    Qu'il aille gérer Renault ou l' Oréal ou une PME ce pi tre C'est lui bien sûr l' assisté, infou tu de dépasser quelques pourcents de salariés syndiqués, bourré d' argent public ( nos impôts ) cultivant les monopoles syndicaux ( le livre, certaines municipalités...)Des mal faisants qui pensent d' abord à leurs rentes

  • M7403983 le mardi 18 mar 2014 à 20:42

    CGT : c'est quoi cette bêbête ??

  • 72805271 le mardi 18 mar 2014 à 20:31

    Et dire que c'est la CGT qui dit ça, trop drôle non?

  • psdi le mardi 18 mar 2014 à 20:17

    ""CGT : « Les patrons sont des assistés ! ». C'est vrai , c'est dit par la CGT mais il y a surement du vrai la dedans. Vous êtes d'accord avec la CGT.

  • M9095115 le mardi 18 mar 2014 à 12:00

    Il est de ta trempe à Désir.Aussi c.on

  • M9095115 le mardi 18 mar 2014 à 11:58

    Le Paon quel gland.C'est lui qui est assisté et payé par la sueur des patrons et leurs employés

  • zerathef le mardi 18 mar 2014 à 09:35

    Du fait du contexte d'effondrement des compétences, l'allègement des charges des entreprises n' est qu'à son début. Cette situation n'est pas spécifique à la FRANCE, les charges y sont beaucoup trop lourdes d'autant que l'appauvrissement général et la concurence internationale accentuent les difficultés de nos entreprises.

  • ydx28 le mardi 18 mar 2014 à 07:42

    Devoir motiver les patrons pour embaucher... Lepaon ne se demande pas pourquoi??parce que tu ne peux te séparer d'un bou.let dans l'entreprise sauf à payer une note très salée au final...alors, même les motiver avec des aides ne suffit plus!! il faut donner le droit de licencier sans motif ni recours avec une indemnité qui doit être provisionnée dans nos bilans. seulement ainsi les entreprises retrouveront l'envie d'aller de l'avant!bonne journée quand même!yves

  • M5579611 le mardi 18 mar 2014 à 07:42

    A en juger par l'essentiel des réactions, la vérité dérange. Attendre quelque chose du Medef est stupide. Les "petits" patrons de la CGPME sont porteurs de bien plus d'espoirs, et ils ne se plaignent pas en permanence,eux!