CGT : la composition de la future direction sera décidée sans Thierry Lepaon

le
0
CGT : la composition de la future direction sera décidée sans Thierry Lepaon
CGT : la composition de la future direction sera décidée sans Thierry Lepaon

Thierry Lepaon, secrétaire général démissionnaire de la CGT, ne va pas participer aux consultations pour composer la future direction, et devrait quitter la direction élargie de la centrale, a déclaré mercredi son successeur pressenti Philippe Martinez devant la presse. Au lendemain du refus du «parlement» de la centrale d'adouber l'équipe de direction qui avait été constituée notamment par Thierry Lepaon et Philippe Martinez, ce dernier a précisé qu'il présenterait mardi un «collectif» chargé de composer un nouveau bureau confédéral. Ce collectif ne comptera aucun des membres du précédent groupe réuni autour de Thierry Lepaon, a-t-il dit.

Philippe Martinez entend «accélérer» et «élargir les consultations des organisations de la CGT» pour construire une nouvelle équipe conforme aux attentes. Mais il ne voit de sanction pour personne dans le rejet, mardi, de sa liste par le Comité confédéral national (CCN). «C'est comme cela à la CGT : la démocratie s'organise et prend du temps. Et nous prendrons le temps pour décider entre nous», a-t-il précisé, profitant de l'occasion pour révéler son âge - 53 ans - et sa date de naissance, le 1er avril.

La nouvelle équipe devrait être présentée les 3 et 4 février, dates de la prochaine réunion du CCN qui votera à nouveau. Et «nous lancerons début février la préparation du 51e congrès de la CGT» qui est prévu au printemps 2016 programme Philippe Martinez. Il a par ailleurs indiqué que «Thierry Lepaon avait besoin de repos» et qu'il «quitterait la commission exécutive» (direction élargie), «comme l'ont fait ses prédécesseurs». «Il a toute sa place à la CGT» comme militant, a-t-il précisé.

Le fameux appartement de Vincennes servira à des camarades de passage

Pour Martinez, la CGT n'est pas «en hibernation». Récusant le mot de crise, il a reconnu que la centrale traversait «une période inédite» mais s'est dit «confiant dans sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant