CGG veut lever jusqu'à 350 millions d'euros

le
0
La levée de fonds surprend par son ampleur car elle pourrait dépasser largement les 200 millions d'euros nécessaires à la restructuration. (© CGG)
La levée de fonds surprend par son ampleur car elle pourrait dépasser largement les 200 millions d'euros nécessaires à la restructuration. (© CGG)

L’option de l’augmentation de capital est retenue. Début novembre, les dirigeants du spécialiste de la sismique avaient annoncé un renforcement de la restructuration du groupe entrainant un coût en trésorerie d’environ 200 millions de dollars répartis sur les deuxième et troisième trimestres 2016.

Pour financer cette sortie de cash, CGG a finalement décidé de lever des fonds auprès de ses actionnaires, avec maintien du droit préférentiel de souscription. L’opération pourrait représenter jusqu’à 350 millions d’euros. Le groupe tiendra une assemblée générale le 11 janvier prochain. En cas d’accord des actionnaires, l’augmentation de capital sera alors lancée dans les plus brefs délais.

Un montant plus élevé que prévu

La levée de fonds nous surprend par son ampleur car elle pourrait dépasser largement les 200 millions d’euros nécessaires à la restructuration. Au maximum, elle représenterait une hausse de la capitalisation du groupe de près de 70%.

Nous voyons toutefois cette augmentation de capital d’un bon oeil. Elle va donner un peu d’air à une société endettée à hauteur de 160% de ses fonds propres. Surtout, elle va permettre à CGG de mettre en oeuvre son plan de quasi-sortie du métier de la sismique marine. Cette activité sinistrée verra sa flotte tomber à cinq navires au printemps 2016, contre 18 début 2015.

Recentré sur ses deux divisions les moins

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant