CGG : un trimestre inquiétant

le
0
Sercel, la filiale de CGG. (© CGG)
Sercel, la filiale de CGG. (© CGG)

Au troisième trimestre, les comptes de CGG ont encore plus chuté que ne le craignaient les analystes. Les ventes ont abandonné 44%, à 264 millions de dollars. L'excédent brut d'exploitation a reculé de 30%, à 97,2 millions. Enfin, le résultat opérationnel est une perte de 38,9 millions de dollars, contre un léger gain de 4,3 millions un an plus tôt.

La branche GGR (Géologie, Géophysique et Réservoir) confirme sa capacité de résistance. Elle a enregistré un bénéfice opérationnel de 18,7 millions de dollars et son excédent brut d'exploitation a même légèrement progressé (+3%). En revanche, les deux autres pôles de l'entreprise, l'acquisition de données et la vente d'équipements, sont en perte opérationnelle.

Pas de reprise d’investissements en vue

Le directeur général, Jean-Georges Malcor, ne voit pas de reprise d'investissements de la part de ses clients, ni de redémarrage des activités d'exploration. A ce stade, il anticipe «une année 2017 très similaire à 2016», alors qu'un rebond était initialement espéré à partir du début de l'an prochain.

Seule petit point positif, les dirigeants pensent pouvoir compter sur un bon niveau de ventes multiclients (études d'exploration revendues à un ou plusieurs clients) au quatrième trimestre. Le taux de préfinancement (certains pétroliers participent aux coûts d'obtention de ces études) a par ailleurs atteint un très bon niveau depuis le début de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant