CGG: UBS abaisse fortement son objectif de cours.

le
3

(CercleFinance.com) - UBS réaffirme sa recommandation 'vente' sur CGG et abaisse son objectif de cours de 0,82 à 0,40 euro, dans le sillage de ses estimations pour le spécialiste de la géophysique alors que 'l'environnement pour l'exploration continue de se détériorer'.

'L'achèvement récent de la levée de fonds a mis un terme à certaines incertitudes autour du titre et a donné à la direction des marges de manoeuvre financières à court terme', reconnait l'intermédiaire financier.

Il note toutefois que le niveau de la dette reste élevé et estime que le faible environnement pour l'exploration devrait se prolonger en 2016 et probablement en 2017, mettant des pressions supplémentaires sur les ratios de dette et retardant une reprise longuement attendue.

'Aussi, nous pensons que les recettes de l'augmentation de capital pourraient ne pas s'avérer suffisantes à moyen terme et pourraient pousser la direction à ressortir d'autres options, comme l'entrée d'un actionnaire minoritaire', prévient UBS.

Le broker abaisse de 27% son hypothèse de résultat d'exploitation pour CGG en 2017, à 181 millions de dollars, ce qui se répercute par un abaissement de 8% sur son BPA estimé. Il continue en outre d'anticiper un free cash-flow négatif en 2016 et en 2017.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pelochon il y a 10 mois

    Juge et partie : la banque UBS prise la main dans le sac ! Déjà qu'ils ont volé le fisc et le peuple ! Et ces politiques qui ne font rien sauf jouer des claquettes pour se faire réélire !

  • boyaciya il y a 10 mois

    Que fait l'amf un petit porteur doit declarer sa position sur pour raconter des betises sur le forummais une banque peu avoir de la vad dans les filiales et donner des avis merci l'amf

  • M6104458 il y a 10 mois

    Quel culot, USB. La plus grosse position short sur la valeur... Comment disait il le Président ? " Le monde de la finance " Son adversaire, invisible.